Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Grand-Nord : les alliés RDPC et FSNC se battent pour le contrôle de la mairie Lagdo

Grand-Nord : les alliés RDPC et FSNC se battent pour le contrôle de la mairie Lagdo

Paru le jeudi, 03 février 2022 17:38

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) a récemment accueilli dans ses rangs neuf transfuges du Front pour le salut national du Cameroun (FSNC), le parti créé et dirigé par Issa Tchiroma Bakary, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Il s’agit d’une victoire pour le parti au pouvoir parce que ces nouveaux militants siègent tous au conseil municipal de la mairie de Lagdo, que le FSNC a repris au parti au pouvoir lors des élections municipales de février 2020.

« Comme vous le savez, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais a perdu la commune de Lagdo. Aujourd’hui, nous marquons un pas important, le premier qui va consister à aller récupérer cette commune entre les mains des personnes qui sont inexpertes » a fait savoir Mohamadou Bayero Fadil, membre titulaire du comité central du RDPC, qui a reçu ces nouveaux militants, le 26 janvier dernier à Garoua.

Opération de reconquête

En perdant Lagdo en 2020, la famille politique du président de la République avait juré de reconquérir cette commune, longtemps présentée comme l’un de ses principaux bastions dans la région du Nord. Une opération de reconquête qui vient de passer de l’intention à l’action en ce début d’année.

Le RDPC avance désormais à visage découvert, quitte à provoquer l’ire de FSNC, son allié dans la plateforme gouvernementale. Qui aurait sans doute aimé que les empoignades ouvertes attendent la prochaine élection, théoriquement en 2025.

Visiblement, ça ne sera pas être le cas. Une option risquée toutefois. Car en jetant ses forces à mi-mandat, le RDPC court le risque d’épuiser ses ressources et de manquer de jus au moment des élections. Sauf que le parti de la flamme est conscient que le FSNC est affaibli à Lagdo par des disputes intestines qui commencent à dater.

Sauver les meubles

Les neuf démissionnaires ont en effet pointé du doigt ces distensions internes pour expliquer leur choix de quitter le FSNC. Eveque Gangang, le chef de file de ce groupe, a expliqué cette situation délétère à nos confrères de Nord Actu TV : « depuis 2020 jusqu’à 2022, on bloque le compte. Quand nous on entre dans la salle, quelques camarades se tiennent dehors et appellent d’autres conseillers à les rejoindre pour que le compte ne soit pas adopté. Or nous croyons que bloquer le compte ne fait pas de mal au maire, car ce compte est celui de Lagdo. Et si on ne peut pas rendre service à la population qui nous a élus, ce n’est pas la peine de continuer. C’est la raison pour laquelle nous avons jugé bon de leur laisser ce parti qui ne peut pas voter le compte de l’arrondissement ».

Au FSNC, cette crise n’est pas ignorée. L’analyse du sommet de ce parti d’opposition met à l’index le management du maire Luc Kaga. Accusé de poser des actes contraires à l’éthique du parti et contraires aux intérêts des populations de Lagdo, cet ancien instituteur est suspendu de toutes activités politiques dans ce parti depuis le 20 janvier.

Issa Tchiroma Bakary qui a pris cette décision essaie de sauver les meubles en préservant ce qui peut encore l’être. Il bénéficie heureusement du soutien de Yérima Dewa, le maire de Pitoa (région du Nord), très influent dans le FSNC. Cette union sacrée au sommet peut-elle arrêter la saignée à Lagdo ? Les démissionnaires ne le pensent pas. Eveque Gangang promet un retour en force du RDPC à Lagdo. Il est toutefois difficile de savoir ce qui se dit au FSNC. Dans l’entourage du ministre Issa Tchiroma Bakary, c’est le silence sur cette affaire.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

La justice ordonne la reprise des municipales à Lagdo et Bibemi, dans le nord du Cameroun

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.