Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Législatives partielles : le RDPC remporte les 13 sièges de députés en compétition

Législatives partielles : le RDPC remporte les 13 sièges de députés en compétition

Paru le vendredi, 03 avril 2020 11:20

L’audience solennelle de proclamation des résultats des législatives partielles tenues le 22 mars dernier est prévue pour le mardi 7 avril prochain à Yaoundé. Mais l’on sait déjà que le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), vainqueur dans l’ensemble onze circonscriptions des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest lors des élections du 9 février annulées, confirme en remportant les 13 sièges de députés en compétition.

Les 11 circonscriptions concernées sont : la Menchum-Nord, le Bui-Ouest, la Mezam-Sud, le Bui-Centre, le BuiSud, la Mezam-Centre, la Momo-Est, la Menchum-Sud, la Momo-Ouest et la Mezam-Nord dans la région du Nord-Ouest d’une part ; et le Lebialem dans le Sud-Ouest.

Le Conseil constitutionnel du Cameroun a rendu son verdict sur le contentieux postélectoral relatif à ces élections. L’audience a eu lieu ce jeudi 2 avril 2020 au palais des Congrès de Yaoundé, sous la présidence de son président Clément Atangana.

Après avoir examiné les 12 recours aux fins d’annulation totale de ces législatives partielles, la plus haute instance juridictionnelle du pays a jugé « non fondées » ces requêtes introduites par le Social Democratic Front (SDF). Le parti d’opposition, qui revendique la zone anglophone du pays comme étant sa base naturelle, n’était pas représenté à cette audience.

Joshua Osih, le vice-président du SDF a qualifié ce contentieux de « farce ». « Le Conseil est en train de se dédire, refusant d’appliquer sa propre jurisprudence. Aucun agent d’Elecam ni du RDPC ne peut mettre les pieds ni à Lebialem ni à Oku. Comment est-ce qu’un électeur peut faire 94 km à pied pour aller voter et faire le même trajet pour retourner ? », a déclaré ce député récemment désigné questeur à l’Assemblée nationale.

De l’avis du SDF, le fait pour Elecam d’avoir regroupé des bureaux de vote sans préalablement avoir informé les électeurs, a réduit le niveau de participation des populations au vote. Car certains électeurs ne savaient pas exactement où se rendre pour voter.

Avec 152 députés sur 180, le parti de Paul Biya renforce sa mainmise sur la Chambre basse du Parlement. Pour la première fois depuis 23 ans, aucun parti politique de l’opposition ne sera à mesure de former un groupe parlementaire.

BE 

Lire aussi:

Législatives partielles : le SDF à la quête d’un groupe parlementaire le 22 mars 2020

Le SDF de John Fru Ndi, grand perdant des municipales 2020

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.