Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Aboubakar Abbo.

Présidence des communes et villes du Cameroun : Augustin Tamba affronte Aboubakar Abbo

Paru le mardi, 03 novembre 2020 11:34

L’élection du nouveau bureau de l’Association des Communes et villes Unies du Cameroun (CVUC) prévue ce mardi 3 novembre 2020, sera finalement un duel opposant Augustin Tamba à Aboubakar Abbo Wakili. A la dernière minute, le troisième prétendant au poste de président des CVUC, Dighambong Anthony Mvo, le maire de Wum (région du Nord-ouest) a retiré sa candidature pour se rallier à la liste conduite par Augustin Tamba, maire de Yaoundé 7e. L’annonce de cette décision a fait le tour des réseaux sociaux dans la soirée du 2 novembre. 

 Augustin Tamba

Augustin Tamba, qui a les faveurs des communes du “Grand-Sud”, obtient ainsi un soutien déterminant pour cette bataille électorale. L’arrivée à ses côtés du maire de Wum – candidat originaire des régions anglophones - lui apporte en théorie les voix issues du Sud-Ouest (31 communes) et du Nord-Ouest (34 communes).

Le natif de Yaoundé, président régional des CVUC pour le Centre avec 70 municipalités, fait ainsi un recrutement stratégique. Il bénéficie déjà de l’adoubement du bureau régional des CVUC pour la région du Sud (29 communes) et de son président Albert Anicet Akoa. Ce dernier, vice-président national du bureau sortant, a renoncé à sa candidature pour soutenir celle d’Augustin Tamba.

De son côté, Aboubakar Abbo Wakili garde ses chances. Le maire de Belel dans la région de l’Adamaoua présente des atouts à faire valoir. Président des CVUC pour l’Adamaoua depuis 2015, il est en pole position dans les municipalités du “Grand-nord”. Ici, les trois régions septentrionales du pays à savoir l’Extrême-Nord avec ses 47 communes, le Nord qui compte 22 municipalités et l’Adamaoua qui totalise 21 communes.

De plus, celui qui est par ailleurs président du Conseil d’administration de la compagnie de transport ferroviaire Camrail, s’investit depuis de longs mois pour tisser un vaste réseau de soutiens à travers les autres régions du Cameroun. Les maires des communes de Kon-Yambetta (Centre), Bokito (Centre), Somalomo (Est), Afanloum (Centre) et de Dschang (Ouest) ne tarissent pas d’éloges à l’endroit de cet « Enamien » qui bénéficierait également du soutien du président sortant, Emile Andze Andze.

Pour avoir été un haut cadre dans les Services du Premier ministre comme collaborateur de premier ordre sous trois chefs du gouvernement, la chronique lui prête un réseau de contacts qui pourrait faire basculer les choses en sa faveur. Autant dire que si le désistement de Dighambong Anthony Mvo rebat les cartes, la bataille de succession d’Emile Andze Andze à la tête des CVUC ne perd pas en intensité.

Créé en 2003, l’Association des Communes et villes Unies du Cameroun, qui compte 374 municipalités, fait office d’instance faîtière des communes et se positionne comme le principal défenseur des intérêts des municipalités devant les autorités. Le collège électoral pour cette élection est composé des 374 maires du Cameroun.

Baudouin Enama

Lire aussi:

Communes et villes du Cameroun : chaude empoignade entre le Grand-Nord, le Grand-Sud et le NoSo

Crise à la tête du CVUC, l’association faîtière des communes du Cameroun

Le maire de Yaoundé 7, Augustin Tamba, brigue la présidence du CVUC

Dernière modification le mardi, 03 novembre 2020 12:48

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.