Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Pour laisser place aux travaux du nouvel hémicycle, l’Assemblée nationale délocalisée au Palais des Congrès

Pour laisser place aux travaux du nouvel hémicycle, l’Assemblée nationale délocalisée au Palais des Congrès

Paru le lundi, 04 mai 2020 17:24

La session parlementaire ordinaire du mois de juin prochain se tiendra au Palais des Congrès de Yaoundé. L’information est donnée par le secrétaire général de l’Assemblée nationale du Cameroun, Gaston Komba. « Nous sommes obligés de déménager pour ne pas donner du retard au démarrage effectif des travaux de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Il faut donner l’opportunité à ceux qui ont la responsabilité de conduire ce chantier, de commencer à faire les travaux de base, les fouilles et les fondations avant la saison des pluies », a expliqué le secrétaire général de l’institution parlementaire. C’était samedi dernier dans une interview diffusée sur les ondes de la CRTV-radio dans le cadre du programme « Parliamentary échos », l’émission hebdomadaire consacrée aux activités du parlement.

Il s’agit de la toute première délocalisation d’une session parlementaire dans l’histoire de l’Assemblée nationale du pays. « C’est un challenge assez important, parce que l’organisation d’une session, ce n’est pas simplement l’organisation des séances plénières. Il y a toute une logistique avec toutes les structures d’appui technique. C’est véritablement un challenge de déménager toute une institution pour aller ailleurs. Mais, nous avons reçu un certain nombre d’instructions fermes du président de l’Assemblée nationale et ce dossier est en cours avec l’ensemble des directeurs pour que, en juin, nous puissions effectivement tenir notre session en principe au Palais des Congrès où des dispositions sont en train d’être prises », a indiqué le patron de l’administration de la Chambre basse du Parlement camerounais.

Plus de 54 milliards de FCFA pour un nouveau siège

Le gouvernement a affecté un terrain de neuf hectares à la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Outre l’actuel site de l’institution à Ngoa-Ekellé, le chantier couvre le camp du groupe d’escadron mobile N°1 de la gendarmerie nationale et la résidence du président du Conseil économique et social. D’après le SG de l’Assemblée nationale, des mesures ont déjà été prises pour trouver une résidence à cette personnalité et recaser le camp du groupe d’escadron mobile N°1.

La pose de la première pierre de ce chantier a eu lieu le 13 décembre dernier à Yaoundé. Le nouveau siège de l’Assemblée nationale est bâti sur une surface 37 500 m2. La bâtisse de 14 étages abritera un hémicycle de 400 places, une salle de fête de 1000 places, une caserne de pompiers et une station d’épuration des eaux. L’entreprise chinoise Beijing Urban Construction Group en assure la maîtrise d’œuvre pour une durée de 42 mois correspondant au délai d’exécution desdits travaux. Les travaux sont financés par la République populaire de Chine sous la forme d’un « don sans contrepartie » d’une valeur de 54,5 milliards de FCFA.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.