Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fecafoot : le sénateur Albert Mbida répond à Atanga Nji qui a instruit l’interdiction de ses activités

Fecafoot : le sénateur Albert Mbida répond à Atanga Nji qui a instruit l’interdiction de ses activités

Paru le jeudi, 04 novembre 2021 06:57

Réagissant à la sortie du ministre de l’Administration territoriale (Minat) qui lui interdit toute activité en qualité de président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Albert Mbia a pointé le défaut de qualité de ce membre du gouvernement pour prendre une telle décision.

Dans un communiqué, Albert Mbida dispose que selon la loi camerounaise, c’est le ministère des Sports et de l’Education physique qui a autorité sur les fédérations sportives. Mais aussi qu’en cas de litige, c’est la Chambre de conciliation et d’arbitrage qui du comité national olympique du Cameroun qui est compétent en premier ressort et le Tribunal arbitral du sport (TAS) en ultime recours.

Il rappelle qu’après la décision du TAS de janvier dernier qui met fin au mandat de Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fecafoot, c’est l’Assemblée générale de 2009 qui s’est réunie par pour le porter à la tête de la « Fédé ».

« Actuellement, ce sont les membres qualifiés par le ministre Atanga Nji Paul de ‘groupuscules sans mandants au nom de la Fédération camerounaise de football’ qui sont aux yeux de la loi camerounaise en vigueur, les membres légitimes de la Fédération camerounaise de football », déclare le sénateur Albert Mbida.

Il renchérit : « selon l’ordre juridique actuellement en vigueur, c’est bel et bien M. Seidou Mbombo Njoya est ses compagnons qui sont des usurpateurs et des imposteurs ».

Après la sortie de février dernier, le ministre Paul Atanga Nji est revenu à la charge ce 3 novembre. Dans un communiqué, il instruit tous les gouverneurs de régions de ne plus laisser prospérer « les imposteurs qui, pour des raisons purement égoïstes, continuent de poser des actes et tiennent des réunions au nom de la Fecafoot alors qu’ils n’ont aucune qualité ».

Une allusion à peine voilée au sénateur Albert Mbida, qui depuis janvier dernier, revendique le siège de président de la Fecafoot, au détriment de Seidou Mbombo Njoya.

Cette revendication s’est heurtée au refus de la Fédération internationale de football association (FIFA) et du gouvernement camerounais. Dès février, le Minat fait savoir qu’en attendant une position définitive de la Fifa sur le processus électoral à mettre en place, le gouvernement ne reconnaît que Seidou Mbombo Njoya comme président de la Fécafoot. 

Pour l’heure, le processus électoral se poursuit à la Fecafoot. Seidou Mbombo Njoya qui est candidat à sa propre succession a été élu délégué à la ligue régionale de l’Ouest. Ceci en marge de l’élection des présidents des 10 ligues régionales. Et l’Assemblée générale élective est prévue le 11 décembre prochain. Elle va désigner le nouvel exécutif. Le duel attendu est celui entre le Seidou Mbombo Njoya et l’ancien capitaine des Lions Samuel Eto’o Fils.

L.A.

Dernière modification le jeudi, 04 novembre 2021 08:08

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.