Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’affaire Dieudonné Oyono, ex recteur de l’Université de Douala, renvoyée au 18 janvier 2021

L’affaire Dieudonné Oyono, ex recteur de l’Université de Douala, renvoyée au 18 janvier 2021

Paru le vendredi, 04 décembre 2020 18:06

L’ancien recteur de l’Université de Douala, Dieudonné Oyono était à la barre du Tribunal criminel spécial (TCS) hier, jeudi 3 décembre 2020. Le collège des juges présidé par Annie Noëlle Bahounoui Batende, présidente du TCS, assistée des vice-présidents, Awoung et Ndibo, a juste eu le temps de rappeler les chefs d’accusation qui pèsent contre Dieudonné Oyono et ses coaccusés, Annicet Ottou, Abdoul Aziz, Amta et Bertin Nandjou. Puis, le renvoi a été prononcé.

Le même sort a été réservé aux affaires inscrites au rôle. A l’origine de cette décision, le mot d’ordre de grève lancé le 21 novembre dernier par Conseil de l’Ordre des avocats du Cameroun signé le 21 novembre dernier, portant suspension du port de la robe noire sur toute l’étendue du territoire.

« Le motif de renvoi de mon affaire, c’est parce que mon conseil n’était pas présent. Et vous savez sans les avocats, le débat ne peut pas être ouvert. Le collège des magistrats a donc décidé de renvoyer l’affaire au 18 et 19 janvier 2021. C’est vraiment contrariant. C’est le 2e renvoi depuis le début de la grève », se plaint Dieudonné Oyono, l’accusé.

Placé en détention depuis 2018, le Pr Dieudonné Oyono, l’ex-recteur, M. Abdoul Aziz, l’ex-agent comptable cinq autres personnes sont en jugement devant le TCS pour un détournement présumé de la somme totale de 1,7 milliard FCFA réalisé à travers la fraude sur l’attribution des marchés publics, non-reversement de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), entre autres.

Ces faits qu’ils auraient commis en 2014 ont été mis au goût du jour à la suite d’un audit des comptes du budget d’investissement public de l’institution universitaire. L’ordonnance de renvoi fait état du non-reversement de la TVA générée par les Caisses d’avance des jeux universitaires de 2014.

A ce jour, les auditions ont permis de constater que la gestion des caisses d’avance relève de la responsabilité personnelle des régisseurs desdites caisses, de même que le reversement de la TVA et de l’impôt sur le revenu (IR).

B.E

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.