Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : la présidence de la République déprogramme la présentation des vœux au chef de l’Etat

Covid-19 : la présidence de la République déprogramme la présentation des vœux au chef de l’Etat

Paru le mardi, 05 janvier 2021 08:30

Dans un communiqué publié le 4 janvier 2021, le directeur du Cabinet civil du président de la République, le ministre Samuel Mvondo Ayolo, annonce aux chefs de mission diplomatique, aux représentants des organisations internationales basées au Cameroun, aux corps constitués nationaux et autres responsables d’institutions publiques et privées nationales la déprogrammation des cérémonies de présentation des vœux au chef de l’Etat.

Un autre communiqué signé le même jour apprend aux épouses de ces personnalités, aux membres du Cercle des amis du Cameroun (Cerac), de Synergies africaines contre le Sida et les souffrances ou de la fondation Chantal Biya qu’ils ne pourront pas, comme de tradition, présenter leurs vœux à l’épouse du président de la République.

Les deux communiqués invoquent, pour justifier cette décision, la nécessité de respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement en mars 2020 afin de circonscrire la propagation de la pandémie de Covid-19. La sortie du directeur du Cabinet civil ne donne cependant pas une nouvelle programmation.

Dans son discours de fin d’année à la nation le 31 décembre, Paul Biya, la mine grave, déclare avoir « personnellement constaté que la plupart de nos concitoyens ne respectent plus » ces mesures de protection.

Une option suicidaire « au moment où, partout ailleurs, l’on constate une deuxième vague de l’épidémie, couplée à l’apparition d’une nouvelle souche du virus plus contagieuse », insiste le président de la République.

En exhortant ses compatriotes à plus de rigueur dans l’observance de ces mesures, le président de la République veut sans doute prêcher par l’exemple. Lui qui, avant la cérémonie de présentation des vœux, n’a pas hésité à annuler les festivités populaires du 20 mai 2020 qui marque la célébration de la fête nationale du pays.

D.M

Dernière modification le mardi, 05 janvier 2021 08:33

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.