Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Mamadou Mota en liberté après 18 mois de prison

Mamadou Mota en liberté après 18 mois de prison

Paru le vendredi, 05 février 2021 11:24

Mamadou Mota (au centre) a purgé sa peine à Yaoundé. Le premier vice-président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a été libéré dans la nuit du 4 au 5 février aux environs d’une heure du matin.

Après avoir franchi le portail de la prison, Mamadou Mota et quelques-uns de ses camarades se sont rendus au domicile de Maurice Kamto, leader du MRC. « Monsieur le président et honorables membres du directoire, mes chers amis, sympathisants, c’est un plaisir de vous retrouver. Je serai bref : le combat continue et soyez de véritables artisans du changement », a déclaré le désormais ex-prisonnier.

Condamné à 2 ans de prison en septembre 2019, Mamadou Mota a vu sa peine ramenée à 18 mois par une décision rendue le 29 octobre 2020 par la cour d’appel du Centre. L’opposant avait été reconnu coupable des faits de « rébellion en groupe » dans le cadre d’une mutinerie survenue à la maison d’arrêt de Yaoundé dans la journée du 22 juillet 2019.

Mais la privation de liberté de Mamadou Yacouba Mota remonte au 1er juin 2019. Le numéro 2 du MRC avait alors été mis aux arrêts après avoir organisé et participé à une marche interdite pour revendiquer la victoire de Maurice Kamto à l’élection présidentielle d’octobre 2018.

Il convient de souligner qu’en octobre 2019, à la faveur de la grâce présidentielle qui a mis un terme aux poursuites engagées contre tous les « marcheurs » du MRC, Mamadou Mota aurait dû être libre. Mais, quoi que bénéficiaire de la décision présidentielle, le natif du département du Mayo Sava (Extrême-Nord) a été maintenu en prison parce qu’il était déjà sous le coup d’une condamnation dans une autre affaire.

B.E.

Dernière modification le vendredi, 05 février 2021 11:26

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.