Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
René Sadi dans le tourbillon des spéculations autour des fonds Covid

René Sadi dans le tourbillon des spéculations autour des fonds Covid

Paru le mercredi, 05 août 2020 13:23

Le secrétaire général du ministère de la Communication (Mincom), Felix Zogo, vient de faire une mise au point sur les « allégations relatives à la prétendue dotation d’un montant de 8 milliards de FCFA au bénéfice du ministère de la Communication ». Dans une note commise le 4 août 2020 visant à démentir cette information diffusée par RIS FM, une chaine de radio privée basée à Yaoundé, le SG du Mincom informe que le département ministériel dirigé par René Emmanuel Sadi (photo) n’a jamais décaissé la somme alléguée.

En effet, explique le SG, le Mincom a élaboré un plan gouvernemental de communication sur la prévention et la sensibilisation contre la pandémie de Covid-19 pour un montant de 300 millions de FCFA. Mais de cette enveloppe sollicitée, le Premier ministre (PM), après arbitrage effectué à son niveau, a instruit le ministère des Finances en date du 27 mars 2020, de mettre à la disposition du Mincom, une dotation de 100 millions de FCFA, « soit le tiers de la demande initialement exprimée », précise Felix Zogo.

« C’est au moyen de cette seule dotation que le chef de ce département ministériel s’emploie depuis quatre mois à mettre en œuvre le plan initialement approuvé par le chef du gouvernement, avec bien entendu le concours de nos ressources budgétaires propres », informe le SG.

Selon le décret du PM, du 22 juillet 2020, portant répartition de la dotation du Fonds spécial de solidarité nationale contre le Covid-19, il est prévu que le Mincom reçoive une dotation de 420 millions de FCFA. Cet argent devra servir à financer l’intensification des opérations de sensibilisation de proximité dans les espaces publics et l’animation des cadres de dialogue communautaire avec les leaders d’opinion et les médias de proximité.

« Le ministre de la Communication n’a jamais reçu aucun financement autre que celui qui vient d’être indiqué, et qui, comme chacun peut aisément s’en rendre compte, se situe loin, très loin des 8 (huit) milliards de FCFA allégués », conclut le SG du Mincom.

Séquestration ?

Après la diffusion de l’article querellé, Sismondi Barlev Bidjocka a été convié à une audience par le ministre de la Communication. Et le journaliste accuse le ministre René Sadi de l’avoir séquestré. « Deux gorilles ont bondi sur moi, les deux me tirant par le pantalon et me déshabillant devant mes enfants, devant le ministre Sadi, silencieux dans son canapé », a déclaré le journaliste.

Mais cette version des faits est contestée par le SG du Mincom. « Convié à une entrevue avec le ministre de la Communication en son cabinet l’après-midi de son forfait, ce journaliste, s’il en est encore un, alors qu’il était en train d’être confondu par ses propres turpitudes, a préféré s’illustrer par une attitude à la fois désinvolte et outrageante. À la suite de quoi, il a été mis un terme à l’audience », contrattaque Felix Zogo.

Sur ces entrefaites, « les services de sécurité sont allés l’auditionner ; audition au cours de laquelle il est passé aux aveux complets sur sa forfaiture, avant d’implorer le pardon des personnalités qu’il avait délibérément offensées dans son émission. Je tiens à souligner que contrairement aux allégations mensongères de ce personnage, ni lui, ni ses enfants n’ont été l’objet de quelque maltraitance que ce soit, encore moins de séquestration dans le cabinet du ministre », charge le SG du Mincom.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.