Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Régionales 2020 : cartographie des 16 forces en présence

Régionales 2020 : cartographie des 16 forces en présence

Paru le lundi, 05 octobre 2020 14:27

Seize partis politiques sont en lice pour les élections des conseillers régionaux annoncées le 6 décembre prochain. D’abord, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC qui revendique le plus grand encrage politique dans les dix régions du pays. Les candidats investis par le parti au pouvoir seront en compétitions dans les 58 circonscriptions électorales du Cameroun.

Formation politique alliée du RDPC, l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), participe aux élections régionales dans 11 départements. Notamment dans les cinq circonscriptions de la région de l’Adamaoua, dans le Lom-et-Djerem (région de l’Est). Au Nord, le parti de Bello Bouba Maïgari présente deux listes (Benoué, Mayo-Louti) et deux autres dans l’Extrême-Nord (Diamaré et Mayo-Tsanaga).

Le Conseil électoral a par ailleurs validé trois listes pour le compte du Front pour le salut national du Cameroun (FSNC) d’Issa Tchiroma Bakary. Notamment dans la région du Nord (Mayo-Louti et Benoué) et une liste dans la circonscription du Diamaré à l’Extrême-Nord.

Après sa percée au double scrutin municipal et législatif de février dernier, le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) redescend dans l’arène dans sept circonscriptions. Dans le Littoral, le parti de Cabral Libii va challenger le RDPC dans le Wouri, le Nkam et la Sanaga Maritime. Dans l’Adamaoua et à l’Ouest, ses listes ont été respectivement validées dans les circonscriptions du Mbéré et du Noun. Au centre, le PCRN est lice dans la Mefou-et-Afamba et le Nyong-et-Kelle.

L’Union des populations du Cameroun (UPC) marque son grand retour au banquet électoral à travers la tendance Pierre Baleguel Nkot qui présente deux listes de candidats dans le Nyong-et-Kelle (région du Centre) et dans la Sanaga Maritime (Littoral). L’Union démocratique du Cameroun (UDC) de Tomaïno Ndam Njoya a choisi les départements à savoir Noun où ce parti contrôle l’essentiel de conseils municipaux et la Mifi à l’Ouest.

Le Parti uni pour la rénovation sociale (PURS) et le Front des démocrates camerounais (FDC) présente également trois listes chacun. Le premier est sur les starting-blocks au Centre (Nyong-et-Kelle le Mbam-et-Inoubou) et dans le Nkam au Littoral. Le FDC de Denis Emilien Atangana quant à lui se lance dans la bataille dans trois départements de la région du centre à savoir la Lekié, le Mfoundi et le Nyong-et-So’o.

Le Mouvement pour la défense de la République (MDR), l’Union des mouvements socialistes (UMS), le Parti de l’alliance libérale (PAL), Mouvement pour la libération et le développement du Cameroun (MLDC), ne présentent chacun qu’une liste respectivement dans les départements du Mayo-Kani (Extrême-Nord), du Haut-Nkam (Ouest) et de la Lekié (Centre), le Mayo-Kani (Extrême-Nord).

BE

Lire aussi:

Régionales 2020 : le RDPC gagne d’avance plus de 400 sièges sur 700 en compétition

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.