Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Au moins 5 morts au cours de l’attaque armée du convoi du préfet de la Momo, dans le Nord-Ouest

Au moins 5 morts au cours de l’attaque armée du convoi du préfet de la Momo, dans le Nord-Ouest

Paru le mercredi, 06 janvier 2021 15:17

Des sources sécuritaires révèlent qu’il y a eu, ce 6 janvier, au moins cinq morts (4 militaires et Rebecca Liwusi Jeme, une civile occupant le poste de déléguée départementale de la communication de la Momo) au cours d’une attaque armée du convoi de Nicaise Fouda, le préfet du département de la Momo, dans la région du Nord-Ouest. Ladite région est en proie à une crise sécuritaire entretenue par des bandes armées et sécessionnistes depuis 2016.

Selon les mêmes sources, le convoi du préfet a été attaqué autour de 1 h du matin alors qu’il rentrait d’une mission d’installations successives des sous-préfets de Njikwa et Andeck récemment nommés dans le Nord-Ouest.

Malgré une forte escorte des éléments de la 51è Brigade d'infanterie motorisée (Brim) de la légion de gendarmerie du Nord-Ouest, le sous-préfet et sa suite sont tombés dans une embuscade tendue par des belligérants qui ont utilisé une « grosse bonbonne à gaz de fortes performance et puissance ».

En dehors des cinq décès rapportés sur place, l’on enregistre aussi cinq blessés ayant subi des déflagrations et reçus du plomb lors de l'échange de coups de feu qui a suivi l'explosion de la bonbonne. Trois véhicules militaires ont complètement été soufflés par la bombe artisanale. Deux autres véhicules sont tombés dans un ravin et leur extraction s’avère difficile, indiquent les sources sécuritaires.

Le préfet et le commandant de la compagnie de gendarmerie, eux, sont signalés sains et saufs.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le mercredi, 06 janvier 2021 16:33

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.