Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Salomon Eheth : une tête couronnée pour porter la voix du Cameroun à l’ONU

Salomon Eheth : une tête couronnée pour porter la voix du Cameroun à l’ONU

Paru le lundi, 06 juillet 2020 12:20

Salomon Eheth est le nouvel ambassadeur et représentant permanent du Cameroun auprès de la mission permanente de l’Organisation des Nations unies (ONU) à Genève en Suisse. Le décret portant nomination de cette tête couronnée de la diplomatie camerounaise a été signé vendredi 3 juillet par le chef de l’État Paul Biya.

« Je suis très content. Vous savez, pour un diplomate, arrivé au poste d’ambassadeur, c’est une très grande satisfaction. C’est pour ça que j’exprime ma profonde gratitude au chef de l’État pour cette très haute marque de considération. Et évidemment, tous mes remerciements au Bon Dieu et à tous ceux qui ont contribué à ce que je devienne ce que je suis aujourd’hui. Et je suis très ému, encore plus déterminé à servir davantage avec loyauté, avec patriotisme » a-t-il réagi le remplaçant de l’ambassadeur Anatole Fabien Nkou.

Âgé de 59 ans, Salomon Eheth était jusque-là directeur de l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC), la prestigieuse école chargée de former l’élite diplomatique du Cameroun. Titulaire d’un doctorat en relations internationales, option droit international et d’un diplôme de l’Académie de droit international de La Haye aux Pays-Bas, Salomon Eheth est avant tout un produit de l’IRIC.

Désormais, le principal interlocuteur du pays auprès de l’ONU, le nouveau promu semble avoir la mesure des enjeux et défis qui l’attendent. « Je connais le fonctionnement du système international. Je ferai autant que faire se peut, entendre la voix du Cameroun dans la mesure des instructions que je recevrai de la haute hiérarchie. Je suis diplomate de carrière, je connais les défis qui m’attendent », a déclaré le ministre plénipotentiaire hors échelle.

La nomination de ce ministre plénipotentiaire est le couronnement d’un parcours administratif et professionnel riche qui l’a conduit à plusieurs postes de responsabilité au niveau du ministère des Relations extérieures (Minrex). C’est d’ailleurs du Minrex où il était chef de la division des Affaires juridiques et des traités qu’il sera nommé chargé de missions au cabinet civil de la présidence de la République. Plus tard, cette promotion lui ouvrira les portes de l’IRIC en 2017 comme directeur.

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.