Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre Boko Haram : le Cameroun demande plus d’engagement aux partenaires pour stabiliser le Bassin du lac Tchad

Lutte contre Boko Haram : le Cameroun demande plus d’engagement aux partenaires pour stabiliser le Bassin du lac Tchad

Paru le mercredi, 06 octobre 2021 12:33

Au terme du 3è Forum des gouverneurs des 8 régions du Nigeria, du Cameroun, du Niger et du Tchad les plus affectées par la crise sécuritaire liée à l’activité de la secte terroriste Boko Haram, le gouverneur de l’Extrême-Nord du Cameroun, Midjiyawa Bakary, a été désigné comme président.

« Nous saluons ce 3è forum qui vient après la réunion d’évaluation du plan de reconstruction de la région de l’Extrême-Nord présidée récemment par le Premier ministre. La cagnotte consacrée à ce plan par le chef de l’Etat est de 1 810 milliards FCFA pour améliorer les conditions de vie des populations locales », note-t-il.

« Ce 3è Forum des gouverneurs vient en appui de ce que l’Etat fait à l’intérieur. Nous attendons des appuis supplémentaires des bailleurs de fonds ayant pris part à ce forum, parce que les dégâts causés par Boko Haram durant toutes ces années sont énormes. Il va falloir tout recommencer », insiste Midjiyawa Bakary.

Il rappelle que, outre les déplacés internes, le Cameroun accueille encore 70 000 réfugiés nigérians, et des écoles et dispensaires ont été fermées, des routes détruites… De manière générale, l’instabilité prolongée a poussé 2,5 millions de personnes à se déplacer alors que 10 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans tout le Bassin du lac Tchad.

Efforts du gouvernement camerounais

« Mais grâce aux efforts du gouvernement, nous commençons à sortir progressivement la tête de l’eau. Pour preuve, pour l’année écoulée nous avons rouvert toutes les écoles et les examens se sont bien déroulés. Les dispensaires sont opérationnels sur toute l’étendue de la région de l’Extrême-Nord. Nous sommes pratiquement premiers dans la prise des vaccins contre le Covid-19 », se félicite le gouverneur de l’Extrême-Nord.

Son appel à davantage d’efforts dans la stabilisation du Bassin du lac Tchad vise à consolider les réalisations déjà implémentées dans la région par les partenaires internationaux. « Grâce aux partenariat établis avec les forces de sécurité et les structures de l’Etat sous la supervision directe du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, des villages ont pu bénéficier des premières phases du projet. Ces derniers ont été sélectionnés en raison de leur localisation stratégique sur les corridors économiques traversant le Nigeria, le Cameroun et ce jusqu’au Tchad », indique le représentant-résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Cameroun.

Ce dernier fait observer que, « après 24 mois de mise en œuvre, les résultats sont là. L’appui, par exemple, aux coopératives agricoles, a permis d’augmenter les productions locales afin de diminuer la dépendance alimentaire et de freiner le cycle de recrutement par les groupes extrémistes ».

D.M.

Dernière modification le mercredi, 06 octobre 2021 12:36

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.