Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Insécurités : le BIR désamorce une bombe artisanale dans le Sud-ouest

Insécurités : le BIR désamorce une bombe artisanale dans le Sud-ouest

Paru le vendredi, 08 janvier 2021 07:57

Un Engin explosif improvisé (EEI) a été désamorcé le jeudi 7 janvier 2021 par l’armée dans la ville de Kumba, région du Sud-Ouest. L’engin a été repéré par les populations dans un kiosque à journaux situé au quartier Buea-Road.

« Les habitants ont découvert l’engin suspect attaché à un compteur. Ceux qui ont trouvé l’objet ont informé les forces de défense et de sécurité », renseigne une source sécuritaire.

 A la suite d’un constat fait sur les lieux par une équipe dirigée par Wilson Elong Njume Njikang, patron du commissariat central de sécurité publique de Kumba, le dangereux dispositif a été neutralisé par des spécialistes du 6e Bataillon d’intervention rapide (BIR).

« Les soldats ont neutralisé l’engin explosif improvisé sans causer de dommages à la vie ou aux biens », témoigne la même source.

Selon Ali Anogu, le sous-préfet de l’arrondissement de Kumba I, et Chamberlain Ntou'ou Ndong, préfet du département de la Meme, la réussite de cette opération est à mettre également à l’actif de la population locale. Elle a su collaborer avec les forces de défense et de sécurité dans le maintien de la sécurité dans la ville.

La découverte de jeudi porte à deux le nombre d’Engins explosifs improvisés désamorcés par les agents de sécurité à Kumba. Le premier a été neutralisé l’année dernière dans une station-service située à quelques mètres d’un poste de police.

Pour les autorités administratives de la ville, la méthode et la technique utilisées pour fabriquer cet explosif sont similaires à celles utilisées par les mouvements séparatistes armés qui revendiquent la création d’un Etat imaginaire dénommé « Ambazonia » à l’image de l’ex Southern Cameroon. Cette République fantôme naitrait de la séparation des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest d’avec le Cameroun. En attendant, une enquête a été ouverte pour déterminer les poseurs de cet explosif.

Cette découverte survient le lendemain de l’explosion d’un EEI qui aurait été placé par des combattants séparatistes à Mbengwi, dans le département de la Momo (région du Nord-Ouest) tuant cinq personnes, dont quatre soldats et la déléguée départementale de la Momo pour la communication, Mme Liwusi Rebecca Jeme.

B.E

Dernière modification le vendredi, 08 janvier 2021 08:00

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Après l'avoir annoncé, Sosthene ABEGA met au point un four à gaz Made in Cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.