Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Minfopra parcourt les 10 régions pour évaluer la dématérialisation et la simplification des procédures administratives

Le Minfopra parcourt les 10 régions pour évaluer la dématérialisation et la simplification des procédures administratives

Paru le mardi, 09 mars 2021 11:06

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Joseph Le, a lancé une tournée dans les 10 régions depuis quelques jours pour évaluer la dématérialisation et la simplification des procédures administratives.

Il s’agit surtout pour le membre du gouvernement, au cours de ce périple, de s’assurer de la fiabilité et de la fonctionnalité des salles multimédias en cours d’installation dans les chefs-lieux de régions dans la perspective de l’avènement du nouveau Système informatique de gestion intégrée des personnels de l’Etat et de la solde (Sigipes).

Cette initiative est la matérialisation d’une résolution du conseil de cabinet tenu le 28 mai 2020 visant à limiter l’accès des usagers dans les services publics en privilégiant le service à distance. 

 « Le temps est venu de rendre effective la dématérialisation des procédures en mettant en ligne sur les sites des ministères et d’autres plateformes, les documents que sollicitent les usagers », avait alors prescrit le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

Parmi les administrations se targuant d’être à l’avant-garde de la nouvelle donne, figure en bonne place le Minfopra, en tant qu’organisateur des concours administratifs et gestionnaire des carrières de tous les fonctionnaires. Celle-ci permet de lever les lourdeurs et pesanteurs administratives pour fluidifier le service et améliorer la transparence. Dans cet esprit, le Minfopra a pour la première fois organisé les épreuves orales des concours administratifs par visioconférence en 2020, épargnant ainsi aux candidats de toutes les régions de longs voyages pour Yaoundé, la capitale.

Cette démarche de simplification et de dématérialisation constitue la réponse à une interpellation du président de la République. « Il est indispensable que nous fassions davantage pour intégrer les progrès du numérique dans le fonctionnement des services publics. La société digitale qui s’annonce n’attendra pas les retardataires », martelait Paul Biya dans son adresse à la nation le 31 décembre 2018.

L’irruption du Covid-19 est venue donner un coup d’accélérateur à cette démarche, qui s’inscrit en droite ligne des mesures prises par le gouvernement le 17 mars en vue de circonscrire la pandémie.

D.M.

Dernière modification le mardi, 09 mars 2021 11:07

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.