Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Insécurité : le nombre d’armes à feu en circulation au Cameroun inquiète au sommet de l’État

Insécurité : le nombre d’armes à feu en circulation au Cameroun inquiète au sommet de l’État

Paru le mercredi, 09 juin 2021 05:52

Ce jour à l’ouverture de la session de juin à l’Assemblée nationale, le président de la Chambre basse du Parlement, Cavaye Yéguié Djibril, a révélé que « des informations à notre disposition font état de près de 7 000 armes illégalement en circulation », ceci « au moment où il est constaté, comme une montée en puissance de l’insécurité, caractérisée par des scènes de violences ici et là ainsi que par des actes de grand banditisme ».

Quelques semaines plutôt, le 6 mai dernier, c’est le ministre de l’Administration territoriale qui indiquait qu’entre 6 000 et 7 000 armes à feu étaient détenues par des personnes non habilitées, alors même que moins de 700 autorisations de port d’armes avaient été délivrées en trois ans, pour 18 000 demandes.

« (…) il est urgent de circonscrire ce phénomène », a lancé le président de l’Assemblée nationale (Pan). Cavaye Yéguié Djibril ajoute que ce problème constitue « une menace pour l’intégrité physique des citoyens et même pour la sécurité de l’État », avant de saluer « les premières mesures prises par le gouvernement à travers le ministère de l’Administration territoriale notamment l’interdiction des armes traumatiques ».

En effet le 6 mai dernier, le ministre de l’Administration territoriale a réuni les armuriers pour les informer de ce que la vente de pistolets traumatiques est suspendue. Et ceci, « au regard du contexte sécuritaire actuel, et compte tenu de l’usage abusif de cette catégorie d’arme par des individus de moralité douteuse ». Le ministre de Paul Atanga Nji avait alors précisé que « La prolifération et la circulation illicite des armes à feu de tous calibres et de leurs munitions ont, depuis quelque temps, atteint des proportions préoccupantes et représentent une réelle menace à l’ordre public ».

D’où et appel du Pan : « J’exhorte les autorités compétentes à aller au-delà. Il s’impose ici la nécessité de remettre de l’ordre dans ce secteur, de reprendre en main le système de circulation et de détention des armes au Cameroun ».

En 2016, le Parlement avait adopté une loi portant régime général des armes à feu au Cameroun. Cette loi, qui régit la fabrication, l’introduction, le transport ou encore la détention, avait durci les conditions d’acquisitions des armes à feu.

L.A.

Lire aussi:

Région de l’Est : le gouvernement en guerre contre la circulation des armes à feu

Une usine illégale de fabrication d’armes à feu démantelée à Douala

En pleine crise sécuritaire, 23 000 armes à feu en circulation illégale au Cameroun

Dernière modification le mercredi, 09 juin 2021 06:03

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Après l'avoir annoncé, Sosthene ABEGA met au point un four à gaz Made in Cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.