Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Abbo Aboubakar, PCA de Camrail et maire de Belel, vise la présidence de l’association faîtière des communes

Abbo Aboubakar, PCA de Camrail et maire de Belel, vise la présidence de l’association faîtière des communes

Paru le jeudi, 09 juillet 2020 04:03

Abbo Aboubakar veut ajouter une nouvelle corde à son arc. Récemment reconduit à la tête de l’exécutif municipal de la commune de Belel (Adamaoua), celui qui préside par ailleurs le Conseil d’administration de la compagnie ferroviaire Camrail depuis 2017 est désormais en lice pour la présidence nationale des Communes et villes unies du Cameroun (CVUC). Ce réseau de 374 municipalités fait office d’association faîtière des communes et se positionne comme le principal défenseur des intérêts des municipalités devant les autorités.

Invité spécial de l’assemblée générale ordinaire de l’antenne régionale des CVUC, section du Nord, Abbo Aboubakar en a profité pour présenter sa candidature à ses paires le week-end dernier à Garoua.

Projets

Son projet vise à « redynamiser » l’association afin de « prolonger et accompagner le président de la République, Paul Biya, qui fait de la décentralisation un axe fort de sa politique ». « Le chef de l’État s’exprime avec passion quand il parle du développement local », a-t-il déclaré dans les colonnes de Cameroon Tribune.

Dans l’immédiat, le candidat et son équipe projettent de doter les CVUC des infrastructures d’accueil qui soient à la dimension de cette organisation. Cette ambition passe par « la construction d’un Hôtel des maires à l’image de l’Hôtel des députés, un siège pour CVUC ». L’organisation d’un Forum national de maturation des projets fait également partie des initiatives proposées par cet ancien chargé d’étude dans les services du Premier ministre.

Réseau de soutien

Outre l’adoubement des maires issus de la partie septentrionale du pays, l’administrateur civil diplômé de l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM) tisse un « vaste réseau de soutien à travers le pays », explique un de ces proches. D’ailleurs, pour cette sortie, le maire de Belel s’est fait accompagner par une délégation d’élus municipaux issus de divers horizons géographiques et politiques. Les maires des communes de Kon-Yambetta, Bokito, Somalomo, Anfanloum et Dschang ont par exemple fait le déplacement.

Pour Jacquis Kemleu Tchabgou, nouveau maire de la commune de Dschang, Abbo Aboubakar est le « maire du Cameroun ayant le meilleur profil pour diriger le bureau national des CVUC. Il a l’entregent, le carnet d’adresses. Il a travaillé sous trois Premiers ministres », déclare-t-il.

Toujours est-il que le fait pour Abbo Aboubakar de choisir le Grand-Nord pour présenter sa candidature ne fait pas l’unanimité au sein de l’opinion. En effet, si du point de vue du nombre de mairies et par ricochet du nombre d’électeurs, les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord constituent un vivier électoral stratégique, la démarche du natif du département de la Vina dans l’Adamaoua est perçue par certains comme un repli identitaire.

Baudouin Enama

Dernière modification le jeudi, 09 juillet 2020 05:35

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.