Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La France salue «la politique sage que le Cameroun mène en République centrafricaine»

La France salue «la politique sage que le Cameroun mène en République centrafricaine»

Paru le mercredi, 10 mars 2021 12:33

La situation en République centrafricaine (RCA) a meublé l’audience de près de deux heures d’horloge que le ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, a accordée à l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, le 8 mars 2021.

« J’ai exprimé la gratitude de la France à l’égard de la politique sage que mène le Cameroun à l’égard de la RCA, l’accueil très généreux, depuis longtemps, des autorités et du peuple camerounais à l’égard des réfugiés centrafricains », a confié le diplomate français à la presse au sortir de cet entretien.

Christophe Guilhou a également révélé que son hôte et lui ont échangé leurs analyses sur la situation dans ce pays voisin, entre autres « sur les discussions au Conseil de sécurité où il y a eu une réunion sur le sujet il y a une quinzaine de jours ». En effet, la tenue de la présidentielle du 27 décembre 2020 a entrainé une résurgence des violences en RCA, qui ont poussé pas moins de 5000 personnes à trouver refuge au Cameroun, précisément dans la région de l’Est.

Le gouvernement camerounais, pour anticiper sur les menaces des rebelles centrafricains d’attaquer Bangui, la capitale de la RCA, a décidé de renforcer son dispositif sécuritaire dans la région de l’Est.

« Le nombre de réfugiés augmente sensiblement de jour en jour. Vous avez de hautes personnalités centrafricaines qui sont venues s’installer pour des raisons sécuritaires. Vous avez du matériel des travaux publics qui sort de la Centrafrique », a expliqué le gouverneur de la région, Grégoire Mvongo, au cours d’une réunion de sécurité le 20 décembre à Garoua-Boulai, ville située à quelques encablures de la RCA.

Outre l’accueil des personnalités et populations centrafricaines, le Cameroun participe toujours aux différentes missions de la Minusca dans ce pays. En 2020, Yaoundé a déployé son 7è contingent fort de 750 militaires et de 86 réservistes.

D.M.

Dernière modification le mercredi, 10 mars 2021 12:35

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.