Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Parlement : les enjeux politiques et économiques de la session de juin

Parlement : les enjeux politiques et économiques de la session de juin

Paru le mercredi, 10 juin 2020 10:08

Le Palais des Congrès de Yaoundé accueille les membres du Parlement camerounais dès ce mercredi 10 juin 2020. C’est dans le cadre de la deuxième session ordinaire du Sénat de l’Assemblée nationale. Du fait des travaux de construction du nouvel immeuble siège de la Chambre basse du Parlement, les députés siègeront à titre provisoire à la « Salle Tripartite » du Palais des Congrès. Alors que les salles de réunion « A » et « B » serviront de cadre pour les travaux en commissions.

Si le chronogramme d’activité qui va meubler cette session parlementaire n’est pas encore publié dans son intégralité, des sources parlementaires affirment que l’agenda s’annonce chargé au vu des enjeux qui pointent à l’horizon. Ainsi le vendredi 12 juin prochain, les deux Chambres du Parlement se réuniront en Congrès pour la prestation de serment de Joseph Owona, nommé membre du Conseil constitutionnel, par décret président le 15 avril dernier.

Outre les activités habituelles comme le contrôle de l’action gouvernementale à travers les questions orales aux membres du gouvernement, le vote des lois, l’examen de l’ordonnance présidentielle du 3 juin dernier modifiant et complétant certaines dispositions de la loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2020 sera également un grand moment de la session parlementaire.

L’ordonnance présidentielle réduit le budget de l’État de 542,7 milliards de FCFA. Cette coupe budgétaire fait passer ce budget de 4 951,7 milliards de FCFA à 4 409 milliards de FCFA et institut la mise en place d’un compte d’affectation spéciale dédié à la riposte anti-Covid-19, dotée d’une enveloppe de 180 milliards de FCFA.

En vertu de la loi du 11 juillet 2018 portant régime financier de l’État, qui consacre l’implication en amont du Parlement dans le processus d’élaboration, de contrôle et d’exécution du budget de l’État, un débat d’orientation budgétaire devrait également se tenir au cours de cette session. Il s’agit d’un débat sans vote sur les hypothèses sur lesquelles l’exécutif souhaite bâtir le budget 2021 en préparation.

16 nouveaux députés

Pour ce qui concerne particulièrement l’Assemblée nationale, la session entamée ce mercredi ouvre les portes de l’hémicycle à une nouvelle vague des députés. Il s’agit notamment des 13 élus à l’issue du scrutin partiel organisé le 22 mars dernier dans 10 circonscriptions du Nord-Ouest et une autre dans le Sud-Ouest.

Par ailleurs, trois parlementaires à savoir Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, Ousman Aman Sa’aly et Boubakari Djidda élus respectivement maires des communes de Foumban (région de l’Ouest), Pitoa et Mayo-Oulo dans la région du Nord, vont libérer leurs sièges. Du fait de l’incompatibilité entre la fonction de maire et de celle de parlementaire, ces élus seront remplacés au cours de cette deuxième session parlementaire ordinaire de l’exercice 2020.

Selon Gaston Komba, secrétaire général de la chambre basse du Parlement, cette session se tient en conformité avec les mesures barrières au Covid-19. « Toutes les hautes instructions du président de l’Assemblée nationale ont été mises en œuvre. L’Assemblée nationale a acheté trois sacs de désinfection, trois portiques qui désinfectent à la fois tout le corps et les pieds. Nous avons fait procéder à la désinfection de la salle des plénières, de tous les bureaux, des salles de commissions ainsi que de la salle des pas perdus », a-t-il déclaré.

Baudouin Enama

Dernière modification le mercredi, 10 juin 2020 10:28

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.