Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Diplomatie : Anu'a Solomon Azoh-Mbi s’en va à Pretoria après un bail de 12 ans à Ottawa

Diplomatie : Anu'a Solomon Azoh-Mbi s’en va à Pretoria après un bail de 12 ans à Ottawa

Paru le jeudi, 10 septembre 2020 05:56

C’est à Pretoria en Afrique du Sud qu’il va désormais servir l’État du Cameroun. Anu’a-Gheyle Solomon Azoh-Mbi vient en effet d’être désigné Haut-commissaire de la République du Cameroun en Afrique du Sud. Le décret portant nomination de ce diplomate de carrière a été signé ce mercredi 9 septembre 2020 par le président camerounais, Paul Biya.

Jusqu’à hier, ce ministre plénipotentiaire assurait la même fonction auprès de l’État du Canada. Après avoir passé douze années à la tête du Haut-commissariat du Cameroun à Ottawa, Anu’a-Gheyle Solomon Azoh-Mbi était le doyen du corps diplomatique accrédité dans ce pays d’Amérique du Nord.

La carrière professionnelle de Solomon Azoh-Mbi débute en 1985 lorsqu’il prend servie au ministère des Relations extérieures du Cameroun. Pendant ses années de service, « il s’est particulièrement consacré aux questions relatives au droit de la mer, à la Cour pénale internationale et au Commonwealth, tout en suivant de près les relations bilatérales avec les pays des Amériques », explique une source diplomatique.

Après un parcours ponctué de diverses fonctions et responsabilités au Minrex, le haut fonctionnaire sera appelé à la présidence de la République du Cameroun où il gravit les échelons jusqu’au prestigieux poste de conseiller diplomatique principal auprès du président Paul Biya jusqu’en 2008. Cette expérience lui sera utile dans son nouveau poste où les défis sont à la fois politiques et économiques. 

Il faut dire que le volume des échanges entre l’Afrique du Sud et le Cameroun reste modeste. Les statistiques officielles font état de ce qu’en 2017, ce flux se situe autour de 1,2 milliard de rands, soit un peu plus de 50 milliards de FCFA. Pour ce même exercice, les importations du Cameroun en provenance de l’Afrique du Sud sont évaluées à 512 millions de rands équivalents à un peu plus de 20 milliards de FCFA, contre un volume de 775 millions de rands (31 milliards de FCFA) pour les exportations du Cameroun.

La crise anglophone a par ailleurs souvent été source de friction entre Yaoundé et Pretoria. Le Cameroun accusant l’Afrique du Sud d’héberger les commanditaires des violences dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et des organes de propagande de la cause sécessionniste. 

BE

Dernière modification le jeudi, 10 septembre 2020 05:58

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.