Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre Boko Haram : le BIR se dote d’un camp à la frontière avec le Nigeria

Lutte contre Boko Haram : le BIR se dote d’un camp à la frontière avec le Nigeria

Paru le jeudi, 10 septembre 2020 10:28

Le gouvernement camerounais a inauguré, le 7 septembre 2020, un nouveau camp militaire à Moskosta, à environ trois kilomètres du premier village nigérian et à une centaine de kilomètres de Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord.

Ce camp, érigé en réponse à la recrudescence ces derniers temps des attaques de la secte terroriste Boko Haram, a été affecté au Bataillon d’intervention rapide (BIR), une unité spéciale des forces de défense et de sécurité.

« C’est un camp d’une capacité de 120 éléments au moins, qui a pour principale mission de sécuriser non seulement le territoire camerounais, mais surtout de protéger les personnes et les biens de cette localité », explique le lieutenant-colonel Akwo au quotidien gouvernemental Cameroon tribune.

Pour le général de division Sali Mohamadou, commandant de la 4e Région militaire interarmées, l’érection de ce camp témoigne de la détermination du président de la République à maintenir une « paix durable dans le Mayo Moskota en particulier et dans l’Extrême-Nord en général ».

Le constructeur de ce camp précise qu’il est bâti sur une superficie d’environ sept hectares. Ce nouveau camp du BIR, constitué de six bâtiments dotés de toutes les commodités élémentaires, dont plusieurs aires de jeu.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam