Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : l’assassinat du maire de Mamfe revendiqué par les séparatistes

Crise anglophone : l’assassinat du maire de Mamfe revendiqué par les séparatistes

Paru le lundi, 11 mai 2020 15:53

Dans la région anglophone du Sud-Ouest, le maire de la commune d’arrondissement de Mamfe a été tué par balles le 10 mai 2020. Selon le préfet du département de la Manyu, Prisley Ojong (35 ans) « a été lâchement abattu autour de 10 heures ».

La voiture du jeune magistrat municipal a été prise pour cible par un groupe armé alors qu’il se rendait à Eshobi, son village. Selon nos confrères du journal anglophone The Sun, Ashu Prisley Ojong allait à la rencontre des combattants de séparatistes de cette localité. Ceux-ci venaient de lui annoncer au téléphone leur intention de déposer les armes. « C’était une embuscade : sur le chemin, sa voiture a subi des tirs, dont l’une des balles lui a été fatale. Les autres occupants du véhicule s’en sont sortis avec des blessures », rapporte Radio France Internationale.

Lors de l’attaque, le défunt maire était accompagné de deux militaires et de son chauffeur. Ces derniers s’en sont sortis avec des blessures.

Revendication

L’assassinat de celui qui a été élu le 25 février 2020 à la tête de l’exécutif de Mamfe est revendiqué par des activistes séparatistes. C’est le cas d’Éric Tataw, basé aux États-Unis. « Le maire du conseil municipal de Mamfe, Prisley Ojong, est mort. Il a été abattu par des combattants ambazoniens, dimanche 10 mai 2020 », a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

Eric Tataw est connu pour avoir demandé aux milices d’inspiration sécessionniste de cibler des fonctionnaires, les élus municipaux parmi les dirigeants civils et politiques des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

« Tous les maires élus doivent savoir qu’ils ne représentent pas l’Ambazonie. Je commencerai par le niveau communautaire. Tous les maires doivent savoir qu’ils ne resteront plus à Ambazonia. Si nous ne vous faisons pas sortir de vos bureaux, nous vous ferons sortir de votre maison. Nous allons également cibler vos femmes et vos enfants », menaçait-il dans une vidéo diffusée sur Facebook le 12 avril dernier.

L’assassinat du maire de Mamfé survient au moment où l’État du Cameroun amorce le processus de reconstruction des régions anglophones. Le 3 avril dernier, le Premier ministre camerounais a désigné Paul Tasong pour coordonner ce Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (PPRD-NO/SO). Par ailleurs, les premiers financements de ce programme de reconstruction des infrastructures (santé, éducation et communication) ont également été débloqués par les pouvoirs publics.

BE

Lire aussi

Reconstruction des régions anglophones : le gouvernement débloque 10% du budget

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.