Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : des camerounais d’origine inculpés aux États-Unis pour trafic d’armes au profit des séparatistes

Crise anglophone : des camerounais d’origine inculpés aux États-Unis pour trafic d’armes au profit des séparatistes

Paru le vendredi, 11 juin 2021 06:34

Alambi Walters Muma, Edith Ngang, Tamufoh Nchumuluh St Michael ont été inculpés le 1er juin dernier par un tribunal du Maryland pour trafic d’armes en direction du Nigeria. La justice américaine accuse ces derniers d’avoir violé de nombreuses lois sur l’acquisition, la possession et le transport d’armes. Les trois prévenus auraient, depuis 2017, fait transporter des armes par bateau en direction du Nigeria qui partage une frontière avec les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun en crise.

Edith Ngang est par exemple accusée d’avoir convoyé « 39 armes à feu de différents marques, modèles et calibres ; 45 chargeurs de différents marques, modèles et calibres ; et au moins 39 000 munitions de différents marques, modèles et calibres, qui étaient tous des articles de défense figurant sur la liste des munitions des États-Unis, sans avoir obtenu au préalable du département d’État une licence ou une autorisation écrite pour cette exportation ».

L’exploitation des échanges électroniques des coaccusés révèle que Edith Ngang a envoyé un message whatsapp à l’un de ses complices le 8 janvier 2019, et qui disait : « notre nouvel approvisionnement est arrivé avec succès destination en toute sécurité... nous sommes prêts à approvisionner [sic] chaque comté avec des 30 AR calibres 15 ».

Quant à Alambi Walters Muma, il lui est reproché, entre autres, avec ses complices de s’être procuré « des articles de défense, tels que des armes à feu et des munitions, ainsi que d’autres articles à usage militaire, tels que des bottes pour le désert et des sacs à eau (…), les conteneurs d’expédition à l’étranger afin d’exporter secrètement les articles au Nigeria sans obtenir de licence ni divulguer le véritable contenu des conteneurs, sans obtenir de licence ni révéler le véritable contenu des envois au transporteur étranger ou aux autorités gouvernementales ».  

Succès du combat de Me Nsahlai

Il faut dire que la justice américaine a été saisie par l’avocat d’origine camerounaise Emmanuel Nsahlai. Le fils de l’ancien ministre Christopher Nsahlai est à la tête d’un cabinet basé à Los Angeles qui s’est spécialisé dans la traque des séparatistes et leurs soutiens basés à l’étranger.

Ainsi, en 2019, Me Emmanuel Nsahlai poursuit les le leader séparatiste Tapang Ivo Tanku, pour terrorisme international. Le 7 juin dernier, il introduisait une plainte auprès de Facebook pour demander que 15 comptes liés aux mouvements sécessionnistes soient bloqués. Ceci, après avoir obtenu en 2018 qu’une quinzaine de comptes similaires soient bloqués.

Il est à noter qu’en mai dernier, le magazine américain Foreign Policy révélait que des mouvements séparatistes nigérians et camerounais ont décidé d’unir leurs forces. « Le mois dernier (avril, NDLR), les dirigeants des deux mouvements ont annoncé une alliance officielle, qui pourrait déclencher la violence et l’instabilité dans les deux pays et dans l’ensemble des régions d’Afrique occidentale et centrale, où les organisations extrémistes violentes affiliées à l’État islamique et à Al-Qaïda sont solidement implantées », a rapporté le journal.

Les autorités militaires du Cameroun surveillent de près la frontière terrestre et maritime avec le Nigeria, de façon à empêcher tout afflux d’armes qui pourrait parvenir aux milices actives dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Ludovic Amara

Lire aussi:

Crise anglophone : les États-Unis annoncent des sanctions contre ceux qui empêchent le retour à la paix

Crise anglophone : Yaoundé attaqué depuis les États-Unis

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Après l'avoir annoncé, Sosthene ABEGA met au point un four à gaz Made in Cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.