Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Interpellations des Camerounais : l’ambassadeur de Guinée équatoriale au Cameroun s’explique

Interpellations des Camerounais : l’ambassadeur de Guinée équatoriale au Cameroun s’explique

Paru le jeudi, 11 novembre 2021 16:31

L’ambassadeur de Guinée équatoriale au Cameroun, Armando Kote Echuaca, a été reçu en audience le 10 novembre 2021 par le ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures chargé de la coopération avec le Commonwealth, Félix Mbayu. Au cours de cette audience, le diplomate équato-guinéen a expliqué que les interpellations massives des ressortissants étrangers lancées fin octobre en Guinée équatoriale et suivies de leur rapatriement ne concernent que ceux qui ne sont pas en règle, c’est-à-dire ne disposent pas d’une carte de séjour et n’exercent aucune activité.

« Il y a trop de manipulations dans les réseaux sociaux. Je me suis dépêché d’expliquer au ministre ce qu’il en est réellement », souligne Armando Kote Echuaca. « Le gouvernement de la Guinée équatoriale a émis un communiqué officiel en expliquant pourquoi on exige la régularisation de la situation des étrangers. Il y en a qui vivent sans papiers et sont par conséquent des clandestins. La Guinée équatoriale a pris des mesures pour essayer de régulariser cette situation », poursuit-il.

D’après un communiqué publié le 3 novembre par l’ambassadeur du Cameroun en Guinée équatoriale, Désiré Jean Claude Menguele, de nombreux Camerounais ont été interpellés et détenus au Complexe multisports de Malabo, la capitale équato-guinéenne, en même temps que des ressortissants d’autres pays, depuis le 1er novembre.

Une opération similaire s’est déroulée dès le 30 octobre à Bata dans la partie continentale. Celle-ci a conduit à l’interpellation et à la garde à vue d’autres ressortissants étrangers dans un stade et dans divers postes de police.

Si l’ambassadeur de la Guinée équatoriale s’insurge contre la manipulation des réseaux sociaux, il n’en demeure pas moins, d’après de nombreux témoignages, que les Camerounais résidant dans ce pays voisin sont régulièrement victimes de mauvais traitements et autres abus infligés par les forces de l’ordre.

D.M.

Lire aussi :

Guinée équatoriale : de nombreux Camerounais concernés par une vaste opération d’interpellation d’étrangers

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.