Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’opposant John Fru Ndi annonce sa retraite politique après 31 ans de lutte contre Paul Biya

L’opposant John Fru Ndi annonce sa retraite politique après 31 ans de lutte contre Paul Biya

Paru le vendredi, 12 février 2021 14:11

Le leader historique du Social Democratic Front (SDF) a annoncé son intention de prendre sa retraite politique à 80 ans, dont une trentaine passée comme principal opposant au président Paul Biya. Ni John Fru Ndi a fait cette annonce hier 11 février 2021 au cours d’un point de presse organisé dans sa résidence de Yaoundé. « ...il est temps de remettre le leadership aux jeunes gens dynamiques avec de nouvelles idées sur la façon d'avancer avec le parti politique et le Cameroun », a-t-il déclaré. Concrètement, John Fru Ndi ne sera pas candidat à présidence de son parti au prochain congrès.

Pour ses militants, cette nouvelle n’est pas une surprise. « Le chairman a amorcé une démarche de passage de témoin depuis. Le fait le plus illustratif de cette démarche c’est qu’il s’est abstenu de faire acte de candidature à la dernière élection présidentielle au profit du député Joshua Osih dont il a soutenu la candidature », explique Parfait Mbvoum, vice-président régional du SDF pour le Centre.

Aussi depuis quelque temps, la santé du « baron de Ntarikon » à Bamenda n’est pas au beau fixe. En 2020 il a séjourné pendant de longs mois aux Etats-Unis pour se soigner. « Ces problèmes de santé donnaient à penser que le chairman aurait besoin de repos », ajoute Parfait Mbvoum.

Congrès extraordinaire

Dans sa communication d’hier, John Fru Ndi n’a pas précisé la date à laquelle sa décision sera effective. Officiellement, les cadres du parti se gardent de parler des modalités et conditions qui vont encadrer ce changement « imminent » à la tête du SDF. Mais selon nos sources, le Comité exécutif national du parti s’active à organiser un congrès extraordinaire d’ici la fin de l’année en cours. « Le lieu et la date définitifs n’ont pas encore été arrêtés. Mais le congrès permettra soit de désigner le nouveau leader du SDF, ou de mettre sur pied un organe transitoire ayant pour mission de préparer l’élection d’un nouveau bureau », souffle un cadre du parti.

Présenté comme le plus « intrépide » des acteurs de l’opposition politique au Cameroun, Ni John Fru Ndi crée le SDF en 1990. Sous son magistère, ce parti a joué un rôle de premier ordre dans la venue du multipartisme au Cameroun en obtenant 36% de suffrages à la présidentielle de 1992 contre 40% pour le RDPC de Paul Biya.

Mais cette influence des années 90 est aux antipodes de la situation actuelle du SDF. Le parti est amaigri du point de vue du nombre d’élus. Son nombre de représentants à l’Assemblée nationale a chuté de 43 en 1996 à 5 députés élus à l’issue du scrutin de février 2020. Rongé par les luttes intestines, bousculé dans son fief par le parti au pouvoir, victime de la crise anglophone et de l’arrivée du MRC, le SDF est en perte de vitesse.

Mais ce fils de Baba 2 dans le Nord-Ouest espère changer la donne avant de quitter le trône. D’où la « Commission Action », mise sur pied en décembre dernier et placée sous la responsabilité du député Jean-Michel Nintcheu. C’est ce groupe de travail qui est chargé de préparer la stratégie de relance du Social Democratic Front.

Baudouin Enama

Dernière modification le vendredi, 12 février 2021 14:42

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.