Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : le Cameroun interpelle le rapporteur spécial de l’ONU sur le drame des Mbororos

Crise anglophone : le Cameroun interpelle le rapporteur spécial de l’ONU sur le drame des Mbororos

Paru le jeudi, 12 mars 2020 13:07

Lors de la 43e session du Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies (ONU), le chargé d’affaires à la Mission permanente du Cameroun au Bureau des Nations unies et auprès d’autres organisations internationales a fait une déclaration sur la situation des Mbororos lors du Dialogue interactif avec le Rapporteur spécial sur les questions des minorités le 11 mars 2020 à Genève en Suisse.

Côme Awoumou a signifié au Rapporteur spécial l’étonnement des Camerounais sur son silence « face aux graves violations des droits de l’Homme de la communauté Mbororo orchestrées par des groupes sécessionnistes terroristes » opérant dans la région du Nord-Ouest. Il a noté, à l’intention du Rapporteur spécial, que les commanditaires de ces violations résident paisiblement en Europe.

Et d’interroger le Rapporteur spécial : « Devrait-on déduire que votre indignation a vocation à être sélective, donc que certaines communautés sont exclues d’office du bénéfice de votre mandat ? »

Pour convaincre le Rapporteur spécial de la gravité de la situation, Côme Awoumou a révélé que des dizaines de Mbororos ont été exécutés sommairement par les sécessionnistes, qui ont blessé 3200 membres de cette communauté minoritaire et forcé près de 11 500 d’entre eux à se déplacer. De plus, 475 de leurs maisons ont été incendiées et 345 000 dollars extorqués au titre du paiement des rançons.

Afin de toucher le drame des Mbororos du doigt, le chargé d’affaires à la Mission permanente du Cameroun auprès de l’ONU a répercuté au Rapporteur spécial l’approbation du président de la République, Paul Biya, autorisant sa visite au Cameroun dans les meilleurs délais.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.