Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre le Coronavirus : l’appui des États-Unis au centre d’une audience entre Paul Biya et Peter Barlerin

Lutte contre le Coronavirus : l’appui des États-Unis au centre d’une audience entre Paul Biya et Peter Barlerin

Paru le jeudi, 12 mars 2020 16:40

L’ambassadeur des États-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin, a été reçu ce mercredi 11 mars 2020 par le président camerounais Paul Biya. Selon le service de communication de la présidence camerounaise, l’entretien entre les deux personnalités a porté sur des « sujets d’intérêt commun » notamment « en matière de santé et en rapport avec l’objectif de faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035 ».

Le diplomate américain s’est félicité de la coopération « fructueuse » entre le Cameroun et les États-Unis sur la lutte contre la pandémie de coronavirus (COVID-19), qui sévit actuellement dans le monde. Peter Henry Barlerin a rappelé que les États-Unis ont mis à la disposition du gouvernement camerounais la somme de 120 mille dollars dans le cadre de la riposte au coronavirus, soit environ 71 millions de FCFA.

Ce financement s’ajoute aux 45 millions de dollars (26,5 milliards de francs CFA) d’aide investis depuis 2014 par les États-Unis au Cameroun dans l’optique de « renforcer les capacités du secteur de la santé à prévenir, détecter et répondre aux épidémies », a expliqué l’ambassadeur.

Le diplomate américain a également souhaité l’implication du Centre national des opérations des urgences de santé, construit avec l’appui de la coopération américaine, dans la lutte contre le COVID-19. Ce Centre, inauguré en décembre 2018 à Yaoundé, est une infrastructure « ultramoderne destinée à renforcer la capacité de réaction du Cameroun face aux urgences de santé publique, d’épidémies, de maladies infectieuses et autres catastrophes », a expliqué l’hôte du chef de l’État.

Dans un communiqué publié la veille, l’ambassade des États-Unis au Cameroun a révélé que « les personnels de santé qui ont bénéficié des formations en épidémiologie de terrain financées par les États-Unis assurent la veille et les enquêtes pour les cas recensés. Le soutien de l’Ambassade des États-Unis a également renforcé les capacités de diagnostic des laboratoires ».

 

Dernière modification le jeudi, 12 mars 2020 16:47

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.