Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Ramadan 2021 : le Minat s’invite dans la bataille autour de la gestion du croissant lunaire

Ramadan 2021 : le Minat s’invite dans la bataille autour de la gestion du croissant lunaire

Paru le mercredi, 12 mai 2021 10:33

Dans un message-fax «très urgent» adressé au gouverneur du Littoral le 11 mai, le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, fait savoir que le Conseil camerounais du croissant lunaire (CCCL) «ne bénéficie d’aucune légitimité ni autorité pour annoncer le début ou la fin du jeûne du ramadan». Mardi, le CCCL a annoncé dans un communiqué que la fête de la rupture du jeûne marquant la fin du mois sacré du ramadan aura lieu ce jeudi 13 mai au Cameroun. Cette structure a été mise sur pied le 3 avril dernier à Douala.

Elle est le fruit d’un accord entre l’Association solidaire pour la vocation islamique (ASSOVIC) présidée par Fessal Mounir Nsangou Mohamed et l’Union islamique du Cameroun (UIC) dirigée par Ibrahim Moubarak Mbombo. Or, souligne le Minat, cette «prérogative incombe depuis plusieurs années à la Commission nationale du croissant lunaire (CNCL)». Celle-ci est en effet la seule organisation de gestion du croissant lunaire reconnue jusqu’ici par les pouvoirs publics. Elle a confirmé mardi par voie de communiqué la date de fin du ramadan pour ce jeudi.

Cette affaire autour de la gestion du croissant lunaire, qui cache mal les batailles de positionnement politique au sein de la communauté musulmane du pays, pourrait continuer à créer la confusion. L’on se souvient qu’en 2019, plusieurs candidats au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) avaient raté une journée d’examen à cause de la confusion autour de la date de fin du ramadan.

Le Conseil camerounais des imams, des mosquées et des affaires islamiques (COCIMAI) avait annoncé la fête pour le 4 juin, mais celle-ci a eu lieu le 5 juin comme initialement annoncé par la CNCL cette année-là. Pour éviter que pareil scénario ne se reproduise, le Minat demande au gouverneur de prendre les «dispositions nécessaires» en invitant notamment les responsables du CCCL à se garder de toute communication sur la fin du jeûne du ramadan.

P.N.N.

Lire aussi:

Bataille autour de la gestion du croissant lunaire au Cameroun

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Après l'avoir annoncé, Sosthene ABEGA met au point un four à gaz Made in Cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.