Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Manaouda Malachie annule les affectations du gouverneur qui menaçaient de paralyser l’hôpital régional de Bafoussam

Manaouda Malachie annule les affectations du gouverneur qui menaçaient de paralyser l’hôpital régional de Bafoussam

Paru le lundi, 12 juillet 2021 12:15

Le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a, par décision prise le 7 juillet 2021, annulé les affectations effectuées par le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Augustine Fonka, au centre hospitalier régional de Bafoussam. Le 22 juin, le patron de la région de l’Ouest a muté 23 personnels de santé et un personnel administratif dans cette formation hospitalière en cours de construction dont la réception provisoire est annoncée pour le 15 juillet.

Le problème, c’est que cette mesure ampute l’actuel hôpital régional de Bafoussam d’une dizaine de personnels essentiels, dont l’unique spécialiste en pédiatrie, en urologie, en anesthésie-réanimation, en rhumatologie et en endocrinologie. Après le mouvement du gouverneur, il ne restait qu’un praticien dans d’autres spécialités comme la chirurgie, la gynécologie ou la cardiologie.

De plus, la décision du gouverneur a été prise sur la base des propositions du délégué régional du Minsanté. Or, rappelle un administrateur de santé publique, « le gouverneur n’est pas compétent pour affecter un personnel dans un hôpital de 2e catégorie. Cette compétence est dévolue au ministre de la Santé publique ».

Ce dernier se rappelle qu’« en son temps, l’ancien ministre André Mama Fouda avait déjà saisi le ministre de l’Administration territoriale pour que les gouverneurs et préfets cessent de muter le personnel du Minsanté ».

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.