Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : des soldats blessés réclament leurs primes

Crise anglophone : des soldats blessés réclament leurs primes

Paru le jeudi, 12 novembre 2020 09:10

De retour d’une mission à Buea et à Kumba dans le Sud-Ouest, le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) a rendu visite aux soldats blessés de l’hôpital militaire de Douala, le 10 novembre 2020.

Certains blessés ont profité de la présence du Mindef pour évoquer le non-paiement de leurs primes depuis leur internement dans cet hôpital.  « Je voudrais les rassurer que nous avons pris en compte leurs réclamations. J’ai la liste des intéressés de manière détaillée », a réagi Joseph Beti Assomo. Qui a annoncé la transmission de cette liste au commandant de la deuxième région militaire interarmées pour vérification.

Il s’agira pour le général de brigade aérienne Bède Benoît Eba Eba non seulement de s’assurer de la pertinence des revendications, mais surtout de préciser si un élément blessé conserve son droit aux primes.  Et si c’est le cas, a indiqué le Mindef, il faudra alors faire la lumière sur le destin des primes mises à disposition par la hiérarchie, mais non versées aux bénéficiaires.  

Au cours de cette visite « de réconfort », le ministre Joseph Beti Assomo a déclaré : « nous apportons à tous ces blessés le message d’encouragement du président de la République ». Aux blessés qui nécessitent une évacuation sanitaire en urgence vers des centres appropriés à l’étranger, Joseph Beti Assomo a assuré que des mesures seront prises dans les meilleurs délais.

D.M.

Dernière modification le jeudi, 12 novembre 2020 11:21

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.