Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Amadou Mahtar Ba, All Africa.

Crise anglophone : les sécessionnistes font recours aux grands moyens de Com

Paru le mercredi, 13 janvier 2021 17:18

Ce 12 janvier 2020, All Africa, agrégateur de contenus sur l’Afrique, a publié une tribune d’un individu qui se présente comme membre du gouvernement autoproclamé de « l’Ambazonie ». Ce dernier invite le Congrès américain à prendre des mesures contre les autorités du Cameroun.

Pour faire publier cette tribune, les séparatistes camerounais ont fait appel au cabinet de communication GEO Strategic Partners et au diffuseur d’information APO. Avec cette publication, on constate en plus que des médias, ayant une certaine audience, faisant fi de leur responsabilité sociale, sont disposés à publier des tribunes préjudiciables à la stabilité d’un pays.

Cette situation survient, alors qu’un vif débat international se déroule sur la responsabilité des réseaux sociaux et plus généralement des plateformes médiatiques en matière de diffusion des messages de haine ou de violences.

Estimant que son compte était devenu facteur de trouble sociopolitique et de déstabilisation de la démocratie aux États-Unis, Twitter a par exemple décidé de suspendre le compte du président sortant Donald Trump. Plusieurs autres personnes dont les comptes ont été jugés non conformes aux respects des règles et de l’éthique ont aussi été suspendues.

Il semble très évident que la diffusion d’un message de même nature, ciblant une grande puissance, ou en rapport avec le terrorisme international, n’aurait pas été tolérée.

Lors de son discours à la nation le 31 décembre, le président Paul Biya du Cameroun a invité ses partenaires à faire preuve de patience au sujet des processus démocratiques en Afrique et particulièrement au Cameroun. Il a rappelé que l’implémentation du concept dans les pays n’a pas été une chose facile.

Face à la crise anglophone, les autorités ont entrepris d’accéder à un certain nombre de demandes et exigence venant de la région. Cette dernière a été érigée au rang de zone à statut spécial, et des discussions se poursuivent avec les différentes parties prenantes.

Dans la tribune publiée par All Africa, les sécessionnistes estiment que la crise a provoqué le déplacement de 1,5 million de personnes. Une partie de ces victimes s’est installée dans les localités francophones du pays. Certains y mènent des activités commerciales et les jeunes se scolarisent de nouveau. Bien qu’ils soient intégrés et accueillis par les populations hôtes, la propagande sécessionniste n’hésite pas à parler d’un génocide en cours contre les Camerounais d’expression anglophone.

Idriss Linge

Dernière modification le jeudi, 14 janvier 2021 02:42

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.