Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Décès de l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale Joseph Mbah Ndam

Décès de l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale Joseph Mbah Ndam

Paru le lundi, 13 avril 2020 12:17

L’ancien député Joseph Njang Mbah Ndam est décédé ce lundi 13 avril 2020 à Yaoundé. L’homme politique âgé de 65 ans est mort de suite de maladie dans une formation sanitaire, informent des sources familiales.

« Le départ de cet homme d’État est une perte irrémédiable pour le SDF en particulier et le Cameroun en général. Que son âme repose en parfaite paix », a déclaré le sénateur Jean Tsomelou, secrétaire général du SDF dans un communiqué publié pour la circonstance.

Conseiller juridique national du Social Democratic Front (SDF), un des partis politiques d’opposition représentés à l’Assemblée nationale du Cameroun, Joseph Mba Ndam était un candidat malheureux des dernières élections législatives reprises en mars dernier dans onze circonscriptions des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

23 ans au Parlement

Sur le plan institutionnel, Njang Mbah Ndam a officié comme député à l’Assemblée nationale pendant 23 ans (1997 - 2020). Président du groupe parlementaire SDF à l’Assemblée nationale de 1997 à 2007, il a également occupé le fauteuil de vice-président de la Chambre basse du Parlement entre 2007 et 2020.

Cet échec mettait ainsi un terme à la carrière parlementaire de ce natif de Batibo (région du Nord-Ouest) considéré comme étant l’un des pères fondateurs du parti de la Balance au même titre que John Fru Ndi, le chaiman du SDF et de bien d’autres.

Avocat inscrit au barreau du Cameroun, Joseph Njang Mbah Ndam entre en politique en 1991 lorsqu’il intègre le Conseil exécutif national du SDF.

L’une de ces dernières apparitions publiques remonte au 3 avril dernier à Yaoundé. C’était à l’occasion du point de presse organisé par son parti au lendemain des résultats des législatives partielles du 22 mars dernier. Aux côtés de Joshua Osih, vice-président du SDF, les deux camarades avaient critiqué l’organisation desdites consultations électorales.

Ciblé par les sécessionnistes

Le 20 mars dernier, le cortège de Joseph Mbah Ndam a été la cible d’une attaque séparatiste. L’un des véhicules de ce convoi a sauté sur un engin explosif sur le tronçon routier Bamenda-Batibo. Si le parlementaire s’en est sorti indemne, quatre soldats et deux civils ont été gravement blessés lors de cette l’attaque. En décembre 2019, sa résidence de Batibo avait également été incendiée par les groupes séparatistes.

BE

Lire aussi:

Scène politique : SDF, la fin d’une épopée

Dernière modification le lundi, 13 avril 2020 12:35

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.