Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Elecam lance les inscriptions sur les listes électorales sur fond de crise sanitaire

Elecam lance les inscriptions sur les listes électorales sur fond de crise sanitaire

Paru le lundi, 13 avril 2020 15:07

Les registres électoraux sont à nouveau ouverts aux personnes en âge de voter au Cameroun. L’opération d’inscription sur les listes électorales a été lancée le 9 avril dernier dans les dix régions du pays par Election Cameroon (Elecam), l’organe en charge de l’organisation et de la gestion matérielle des opérations électorales et référendaires au Cameroun.

Mais sur le terrain, ces inscriptions n’attirent pas grand monde. À l’antenne communale d’Elecam de Yaoundé III, la chef d’antenne, Hélène Onana, confie qu’en deux jours, ses équipes n’ont encore reçu aucun usager. La situation est quasi identique dans les antennes communales des arrondissements de Yaoundé 1er et II, installées respectivement aux quartiers Dragages et Nkomkana.

À Elecam, le faible engouement observé dans les bureaux d’inscription s’explique en partie par la crise sanitaire que traverse le pays. « Avec les mesures de restriction en vigueur, les gens sortent peu par peur d’être contaminés par le Covid-19 », explique un agent d’Elecam commis à la tâche d’inscription des électeurs. De plus, ajoute-t-il, « les mesures prescrites par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre cette pandémie encouragent les populations à rester confinées ».

Distanciation

Pour cette campagne, la révision des listes électorales se fait dans le strict respect des prescriptions gouvernementales. « Les règles de distanciation sociales et de déplacement sont de rigueur dans toutes nos antennes. Le port du masque, le lavage des mains à l’eau et au savon, l’utilisation des gels hydroalcooliques sont effectifs dans l’ensemble des démembrements d’Elecam », explique-t-on au siège d’Elecam.

Dans la même lancée, le déploiement des agents inscripteurs dans les quartiers, les places de marché et les autres points de regroupement ont été suspendus par le directeur des élections, Erik Essousse.

La révision annuelle des listes électorales est une prescription des articles 74 et 75 du code électoral qui, en principe, disent que les listes électorales sont permanentes et doivent être révisées chaque année sur l’ensemble du territoire national.

Enjeux

Pendant la période de révision, la loi prévoit deux catégories de personnes à inscrire sur la liste électorale : les citoyens qui remplissent les conditions prévues par la loi et les citoyens dont les noms ont été précédemment omis. En d’autres termes, les modifications relatives aux informations personnelles sur le nom complet, la filiation, la date et le lieu de naissance des électeurs peuvent être soumises au cours du processus de révision.

Les inscriptions sur les listes électorales participent de la volonté du Cameroun à construire un corps électoral crédible. Pour cette raison, plusieurs acteurs sociopolitiques attachent du prix à l’inscription des citoyens sur les listes électorales. Ceci se manifeste par les actions de sensibilisation menées par les institutions en charge de l’organisation des élections, mais davantage par les partis politiques qui y ont naturellement le plus d’intérêt.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.