Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Diplomatie : Churchill Ewumbue Monono quitte Etoudi pour Addis-Abeba

Diplomatie : Churchill Ewumbue Monono quitte Etoudi pour Addis-Abeba

Paru le jeudi, 13 août 2020 09:51

Churchill Ewumbue Monono est le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en Éthiopie. Le décret portant nomination de ce diplomate a été signé et rendu public ce mercredi 12 août 2020 par le président de la République, Paul Biya.

Originaire du Fako dans la région du Sud-Ouest, le nouvel ambassadeur du Cameroun à Addis-Abeba est un ministre plénipotentiaire formé à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric). Il est par ailleurs diplômé de l’Université de Boston aux États-Unis d’Amérique. Il est par ailleurs titulaire d’un doctorat en relations internationales décroché à l’université de Yaoundé et d’un diplôme de journalisme obtenu à l’École supérieure internationale de journalisme de Lille en France.

À 59 ans, ce haut fonctionnaire va ainsi occuper un poste resté vacant pendant douze mois, suite au décès de l’ex-ambassadeur Alfred Ndoumbe Eboulé, fauché par la mort le 12 août 2019.

En désignant Churchill Ewumbue Monono, le chef de l’État porte son choix sur un de ses proches collaborateurs. En effet, le promu officiait jusque-là comme conseiller technique au Cabinet civil de la présidence de la République. Mais avant ce poste, il a assuré les fonctions conseiller à l’ambassade du Cameroun à Moscou (Russie).

C’est donc un diplomate de terrain qui hérite de ce poste stratégique de la diplomatie camerounaise. Car l’ambassade du Cameroun à Addis-Abeba couvre la mission permanente du Cameroun auprès de l’Union africaine et en assure la représentation de Yaoundé auprès de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (CEA). De plus, cette mission diplomatique couvre d’autres pays de l’Afrique de l’Est à l’instar du Kenya, de Djibouti et de l’Érythrée.

« L’ambassade du Cameroun est parfois débordée par les sollicitations multilatérales. Il faut donc un nombre suffisant de cadres techniques dans ce poste diplomatique », explique-t-on au ministère des Relations extérieures.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.