Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone, Covid-19 et loi de finances 2021 : les attentes des parlementaires camerounais

Crise anglophone, Covid-19 et loi de finances 2021 : les attentes des parlementaires camerounais

Paru le vendredi, 13 novembre 2020 08:29

En ouvrant, les travaux de la 3e session ordinaire de l’année législative 2020 hier, le président de l’Assemblée nationale (Pan), Cavaye Yéguié Djibril a condamné l’assassinat des sept écoliers survenu à Kumba. Du haut de son perchoir, il a recommandé des sanctions exemplaires à l’encontre des auteurs des actes odieux du 24 octobre dernier.

Le Pan a également exhorté les élites et les membres de la Chambre basse du Parlement à s’impliquer activement pour la stabilité des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, secoué par la crise depuis 2016.

Du côté du Sénat, la plénière d’ouverture de la session a été présidée par le premier vice-président, Aboubakary Abdoulaye, en lieu et place du président du Sénat Marcel Niat Njifenji, absent.

En condamnant le drame de Kumba, Aboubakary Abdoulaye a appelé les pays amis qui abritent les commanditaires de ces crimes à aider le Cameroun à les arrêter afin qu'ils puissent répondre de leurs crimes devant les tribunaux compétents.

Les patrons des deux chambres parlementaires ont chacun marqué un arrêt sur le projet de loi de finances 2021, sujet central de cette dernière session parlementaire de l’année en cours.

A la suite du coup de ralenti imposé à l’économie nationale par la crise sanitaire due à a pandémie du Covid-19 et la crise anglophone, la relance de l’activité constitue un impératif pour le Cameroun.

Dans cette perspective, Cavaye Yéguié Djibril souhaite que le budget 2021 qui sera proposé dans quelques jours par l’exécutif réponde aux « défis nationaux et engagements internationaux, l’accompagnement de l’organisation des prochaines élections régionales, la mise en œuvre des résolutions du Grand dialogue national ».

De plus, il devra permettre de donner corps au plan de reconstruction des régions du Nord-ouest, du Sud-ouest et de l’Extrême-Nord.

Alors que le Cameroun fait preuve de résilience face à la pandémie du Coronavirus et ses effets sur l’économie mondiale, le PAN insiste sur la nécessité d’accélérer la mise en place de la couverture sanitaire universelle et du fonds de garantie pour les petites et moyennes entreprises.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.