Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
En France, l’ambassadeur Ekoumou dénonce une campagne d’affichage contre le Cameroun et son président

En France, l’ambassadeur Ekoumou dénonce une campagne d’affichage contre le Cameroun et son président

Paru le jeudi, 14 janvier 2021 08:29

A travers un communiqué publié le 12 janvier 2021, l’ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou (photo), apprend à l’opinion publique qu’« une campagne d’affichage sauvage et malveillante se déroule depuis un mois environ dans certains endroits de la capitale française et de l’Ile de France en général ».

Cette campagne, précise le chef de la représentation diplomatique, vise à ternir l’image du Cameroun et celle de son président, Paul Biya. Surtout qu’elle intervient au moment où le monde a les yeux braqués sur le pays, qui accueille le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) à partir du 16 janvier.

Le diplomate se convainc que cette campagne de dénigrement est l’œuvre d’un parti politique qu’il se garde toutefois de désigner. Suffisant pour que les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun aient les oreilles qui sifflent.

BAS

En effet, certains responsables du MRC, réagissant à titre personnel, affirment que le parti ne se reconnait pas dans une telle campagne. « Il est facile pour certains de voir la main du MRC partout. Que ceux-là sachent que la hiérarchie du parti a toujours assumé ses initiatives », confie un cadre.

Cette formation politique présidée par l’opposant Maurice Kamto est très régulièrement accusée de proximité avec les têtes de proue de la Brigade anti-sardinards (BAS), un rassemblement d’activistes camerounais basés en Occident qui se sont notamment illustrés par la mise à sac de certaines ambassades du Cameroun en Europe.

Au demeurant, « l’ambassade du Cameroun en France en appelle à la préservation de la crédibilité et la respectabilité de l’image du Cameroun sur l’espace public international ».

D.M

Dernière modification le jeudi, 14 janvier 2021 08:32

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.