Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Régionales 2020 : ministres, sénateurs, députés, maires… exclus des investitures au sein du RDPC

Régionales 2020 : ministres, sénateurs, députés, maires… exclus des investitures au sein du RDPC

Paru le lundi, 14 septembre 2020 16:40

On en sait un peu plus sur les critères qui vont guider le choix des candidats du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) pour les élections des conseils régionaux. Dans une circulaire, signée le 10 septembre dernier, le président national du parti au pouvoir, Paul Biya, fixe les modalités et procédures d’investiture des candidats à ce scrutin prévu le 6 décembre prochain. Ces critères tiennent à la fois aux dispositions de la loi et aux idéaux propres au parti.

Du point de vue des idéaux du RDPC, la circulaire privilégier les états de service et surtout la discipline des postulants. Ainsi les candidats choisis devraient remplir les critères en rapport avec le « parcours politique et l’engagement militant ; la contribution au rayonnement du parti ; la discipline ; la régularité dans le paiement des cotisations ; les services rendus au parti ; le loyalisme et la moralité ; le respect des idéaux d’unité et d’intégrité du territoire national ».

Profils exclus

À l’analyse, la circulaire du 10 septembre disqualifie ceux des militants considérés comme ayant pris des libertés avec la discipline du parti. En d’autres termes, les potentiels candidats traduits et sanctionnés devant la commission de discipline ad hoc au terme des élections législatives et municipales de février 2020 y vont avec des chances en moins.

De plus, pour rester fidèle aux « options de partage qui participent de l’élargissement de la base de soutien au RDPC », la circulaire de Paul Biya écarte formellement certains profils du processus d’investiture. Ainsi, « ne peuvent prétendre à l’investiture du parti pour l’élection des conseillers régionaux, les militantes et militants exerçant les fonctions ou mandats de membre du gouvernement et assimilé, président de chambre consulaire, sénateur, député, conseiller municipal », fixe le texte.

Selon le code électoral, les candidatures des partis en lice pour l’élection des conseillers régionaux doivent être déposées au plus tard le 22 septembre 2020 auprès des démembrements départementaux d’Elections Cameroon.

Baudouin Enama

Lire aussi :

RDPC : des militants exclus du parti à la veille des régionales

Après 24 ans d’attente, les élections régionales convoquées pour le 6 décembre prochain

Conseil régional du Centre : « guerre froide » entre Mbarga Mboa, Tsimi Evouna et Eyeya Zanga

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.