Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Anniversaire du décès de Um Nyobe : des politiciens rendent hommage au nationaliste camerounais ce 13 septembre

Anniversaire du décès de Um Nyobe : des politiciens rendent hommage au nationaliste camerounais ce 13 septembre

Paru le mercredi, 14 septembre 2022 10:51

Ce 13 septembre 2022, à l’occasion du 64e anniversaire de la mort du militant nationaliste Um Nyobe (photo), quelques leaders politiques ont pris la parole. Sur sa page Facebook, le député Cabral Libii, par ailleurs président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), a revendiqué l’héritage de l’ancien secrétaire général de l’Union des populations camerounaises (UPC) dans un texte intitulé «Déclaration de reconnaissance et de réconciliation nationales».

«Cet héritage est désormais “upecisme”, courant idéologique patrimonial dans le prolongement duquel nous inscrivons fièrement notre vision d’un Cameroun définitivement dépouillé des “boulets” postcoloniaux», écrit Cabral Libii.

Anicet Ekané s'est exprimé sur les ondes de Radio France internationale (RFI) ce 13 septembre. Le président du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem) demande une «dynamique de réhabilitation sérieuse» des nationalistes camerounais. «Ils ont été réhabilités, mais on n’en a pas fait des héros. Il n’y a aucun espace officiel dédié à Um. Il y a sa tombe à Boumnyebel, il y a une petite ruelle à Douala. Mais les grandes artères des villes ne portent pas de référence à Um Nyobe», déclare Anicet Ekané.

De l’autre côté, plusieurs personnes se sont réuni autour de l’ancien député Robert Bapooh Lipot, de l’UPC, pour l’érection d’un monument à Boumnyebel à la mémoire du Mpondol, le surnom donné à Um Nyobe, ce 13 septembre. «Um Nyobe est à célébrer, quel que soit le nombre de monuments que nous pouvons ériger à sa mémoire», a indiqué Robert Bapooh Lipot au micro du Poste national de la CRTV.

Le tout premier secrétaire général de l’UPC, Um Nyobe a été assassiné le 13 septembre 1958 dans le maquis de Libelingoï, près de Boumnyebel à l’âge de 45 ans. Il est considéré jusqu’aujourd’hui comme le principal leader nationaliste camerounais.

Michel Ange Nga    

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.