Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : le secrétaire d’Etat du Vatican annoncé à Bamenda

Crise anglophone : le secrétaire d’Etat du Vatican annoncé à Bamenda

Paru le vendredi, 15 janvier 2021 16:20

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, sera au Cameroun du 30 au 31 janvier prochain. Officiellement l’émissaire du Pape François se rendra à Bamenda pour remettre le Pallium à Mgr Andrew Nkea Fuanya, nommé archevêque de la province ecclésiastique de Bamenda depuis 2019, selon un communiqué signé le 13 janvier dernier par l’archevêque de Bamenda.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Mutations, Jean-Paul Betegne, spécialiste du droit canon et enseignant à l’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC), explique que le Pallium est un ornement liturgique catholique consistant en une bande d’étoffe de laine blanche dont le port, sur la chasuble, est réservé au Pape et aux archevêques métropolitains. « C’est le symbole même de l’autorité pastorale des archevêques et du Pape ».

En effet, lorsqu’un archevêque est nommé, il reçoit cette étoffe des mains du souverain pontife lui-même en charge d’une célébration officielle à Rome. Mais, « ces dernières années, le Pape avait confié cette mission aux Nonces apostoliques dans les pays où ils travaillaient », l’expert en droit canon.

Sur sa page Facebook, le prêtre jésuite Ludovic Lado a réagi en ces termes : « Pourquoi le Pape François envoie son secrétaire d’État au Cameroun fin janvier ? Ce n’est certainement pas simplement pour remettre un Pallium à un archevêque dans une contrée meurtrie. Vivement qu’il soit messager et ami de la paix au 237 [indicatif du Cameroun employé pour désigner le pays, Ndlr] ! Vivement aussi qu’il trouve sur son chemin des amis de la paix ».

En clair, l’homme d’Eglise espère que la visite du cardinal Pietro Parolin au Cameroun soit le début d’une mission de bons offices du Vatican dans l’optique de la résolution de la crise anglophone. Surtout après que, dans son message de Noël 2020, le souverain pontife a invité une fois de plus les autorités politiques du Cameroun, « à poursuivre le chemin de fraternité et de dialogue entrepris ».

Jean-Paul Betegne n’espère pas moins que le voyage de cet émissaire s’inscrive dans la logique d’une présence pastorale du Saint-Siège auprès des fidèles du diocèse de Bamenda dans la situation qu’ils traversent depuis quatre ans.

B.E

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le maïs est la 3e denrée alimentaire produite au Cameroun, après le manioc et la banane plantain

InfographieAgro cameroun mais 2020

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.