Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Présidence de la République : de Samuel Eboua à Ferdinand Ngoh Ngoh, des délégations de signature similaires

Présidence de la République : de Samuel Eboua à Ferdinand Ngoh Ngoh, des délégations de signature similaires

Paru le mardi, 15 mars 2022 16:35

La fuite d’une série de documents sur les délégations permanentes de signature accordées aux secrétaires généraux de la présidence de la République (SGPR) éclaire d’un nouveau jour le débat sur cette pratique au Cameroun.

L’on apprend ainsi qu’avant le président Paul Biya, l’ancien chef de l’État Ahmadou Ahidjo avait signé en juillet 1975, un décret accordant au SGPR d’alors, Samuel Eboua, une « délégation permanente de signature ». Dans les faits, ce décret conférait au SGPR, le pouvoir de signer « au nom du chef de l’État, toutes pièces et correspondances relatives aux affaires administratives courantes ».

Concrètement, le SGPR pouvait dès lors intégrer ou révoquer des diplomates, des fonctionnaires de police, ou encore effectuer des virements des enveloppes budgétaires de chapitre à chapitre. Et dans le cadre de cette délégation de signature, le SGPR avait la possibilité de discriminer lui-même les affaires qu’il estime opportun de réserver à la signature du chef de l’État.

En 1997, le président Paul Biya va accorder quasiment les mêmes pouvoirs à son secrétaire général de cette époque, Marafa Hamidou Yaya. Différence notable, le SGPR ne peut plus effectuer des virements de crédits budgétaires, mais bénéficie d’une nouvelle compétence : « nommer jusqu’aux fonctions de directeur adjoint à la présidence de la République ». Son successeur Jean Marie Atangana Mebara bénéficiera du même décret. Ce sera également le cas pour l’actuel tenant du poste, Ferdinand Ngoh Ngoh, nommé SGPR en décembre 2011 et qui détient une délégation permanente de signature depuis février 2019.

Cet acte du chef de l’État a très souvent nourri la conversation dans les chaumières, tout comme dans les cercles politiques. Certains voyant en ce décret de trop larges pouvoirs accordés à ce collaborateur du président de la République.

Pour sa part, Jean Marie Atangana Mebara, SGPR de 2002 à 2006, précise dans son livre « le secrétaire général de la présidence de la République, entre mythes, textes et réalités », paru aux éditions l’Hamattan, que la délégation permanente de signature : « n’est pas une délégation de pouvoirs ». « Pour une délégation de pouvoirs, il faut un acte spécial, “expressément pris” », conclut-il.

Ludovic Amara

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.