Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Braquages à répétition : un député de l’Extrême-Nord appelle le BIR au secours

Braquages à répétition : un député de l’Extrême-Nord appelle le BIR au secours

Paru le mercredi, 15 juillet 2020 06:48

Les braquages se multiplient dans le Mayo-Danay à l’Extrême-Nord. L’alerte est donnée par le député Célestin Tabouli. Dans une lettre adressée au ministre en charge de la Défense, l’élu du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), informe que le département du Mayo Danay fait face à une escalade du grand banditisme.

Dans cette missive ayant pour objet la « montée de l’insécurité dans le Mayo-Danay Sud », le parlementaire « présente la situation sécuritaire » dans les arrondissements de Datchéka, Kalfou, Karhay et Tchibali. Il indique qu’elle y est « marquée par des attaques armées ». Les quatre arrondissements susmentionnés « sont ces derniers temps victimes d’attaques à main armée par une bande de bandits qui sèment la désolation dans de nombreuses familles ».

En effet, des hordes de hors-la-loi qui sévissent dans cette zone semblent avoir une préférence pour « des citoyens quelque peu fortunés », lit-on. Ces derniers sont ciblés par des bandits qui, la nuit tombée, s’introduisent « avec effraction dans les domiciles » pour les dépouiller de leurs biens. « La dernière victime en date est le commerçant Bagamla de Doukoula qui a reçu la visite de onze brigands armés en cette nuit du 9 juillet 2020 qui, en plus des coups de machette qu’ils lui ont assenés, ont emporté une somme de quatre millions de nos FCFA d’après les témoignages recueillis sur les lieux », rapporte Célestin Tabouli dans sa correspondance.

Pour contrecarrer cette escalade d’insécurité qui « fait perdre le sommeil à tous les citoyens qui s’essayent dans des petits commerces pour subvenir aux petits besoins de leurs familles », les populations sollicitent l’intervention du Bataillon d’intervention rapide (BIR). Cette unité d’élite, dont la formation est réputée rigoureuse, jouit d’une bonne réputation auprès de l’opinion pour avoir éradiqué d’une part, le phénomène des coupeurs de routes dans le nord du Cameroun, et d’autre part d’avoir été en première ligne dans la lutte contre Boko Haram.

BE

Dernière modification le mercredi, 15 juillet 2020 07:02

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.