Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Diplomatie : Madeleine Liguemoh Ondoua, de l’ombre à la lumière

Diplomatie : Madeleine Liguemoh Ondoua, de l’ombre à la lumière

Paru le mardi, 15 septembre 2020 12:23

Madeleine Liguemoh Ondoua est le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun auprès du Royaume des Pays-Bas. La nouvelle promue a été nommée le 11 septembre dernier par le président de la République, Paul Biya.

Premier conseiller à l’ambassade du Cameroun en Suisse avec résidence à Berne jusqu’à sa nomination, Madeleine Liguemoh Ondoua est une figure discrète et non moins  sûre du cercle diplomatique camerounais.

Parcours

Pur produit des universités camerounaises, la ministre plénipotentiaire est une multidiplômée de l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric), une structure chargée de la formation des cadres de la diplomatie camerounaise.

Après un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) et une maitrise professionnelle respectivement décrochés en 1999 et 1997, son parcours académique au sein de cette prestigieuse école a été couronné par l’obtention d’un doctorat de 3e cycle en relations internationales en 2005.

Sa carrière diplomatique aura été marquée par son passage au ministère des Relations extérieures (Minrex). Elle y a officié comme cadre à la direction de l’information, de la documentation et des archives diplomatiques (2005-2006), chargé d’études assistant à la division des affaires juridiques et des traités (2006-2011) et sous-directeur à la direction des Camerounais à l’étranger (2011-2017).

Rebondissement

Si le décret présidentiel du 11 septembre dernier apparait comme le couronnement d’une vie professionnelle accomplie pour cette diplomate, elle constitue surtout un rebondissement après un moment d’incertitude pour ce ministre plénipotentiaire.

En effet, après la fuite des documents confidentiels relatifs au voyage du chef de l’État pour la Suisse en 2019, le premier conseiller de l’ambassade du Cameroun à Berne a été rappelée au Cameroun et auditionnée par les services spécialisés dans le cadre d’une enquête ouverte pour déterminer où et par qui les documents avaient fuité avant de se retrouver entre les mains des groupes d’activistes de la diaspora, hostiles au régime de Yaoundé.

De ce point de vue, cette nouvelle confiance accordée à dame Liguemoh Ondoua sonne donc comme un acquittement, à la suite de cette affaire qui a failli entacher son parcours professionnel exemplaire au sein de l’administration camerounaise.

Baudouin Enama

Dernière modification le jeudi, 17 septembre 2020 09:07

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.