Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Batailles de leadership à l’UPC : Charles Tchoungang menace les médias de poursuites judiciaires

Batailles de leadership à l’UPC : Charles Tchoungang menace les médias de poursuites judiciaires

Paru le mardi, 15 septembre 2020 14:36

Dans un communiqué signé du bâtonnier émérite Charles Tchoungang (photo), les avocats-conseils de l’Union des populations du Cameroun (UPC) informent tous les médias nationaux et internationaux qu’une ordonnance prise le 10 juin 2020 par le président du tribunal administratif du Centre à Yaoundé suspend les effets de l’arrêté du ministre de l’Administration territoriale daté du 17 juillet 2018. Ce dernier reconnaissait, à travers cette décision, Robert Bapooh Lipot comme secrétaire général de l’UPC.

Le communiqué du consortium des conseils de l’UPC précise que « c’est docteur Baleguel Nkot Pierre qui, depuis l’intervention de cette décision de justice, reste et demeure le secrétaire général de l’UPC ». Aussi, « ils entendent par le présent informer tous les organes et hommes de médias qu’ils ont reçu mandat d’engager des poursuites pénales contre tout média qui continuerait à recevoir monsieur Bapooh Lipot Robert ès qualité de secrétaire général de l’UPC ».

Cette menace semble d’ores et déjà prise au sérieux au sein du quotidien gouvernemental Cameroon tribune. Dans son compte rendu de la cérémonie d’inauguration du monument dédié aux 200 Camerounais assassinés le 31 décembre 1956 par l’armée coloniale et enterrés à Ekite, non loin d’Edéa dans la région du Littoral, publié ce 15 septembre 2020, le journal se garde de préciser le statut de Robert Bapoot Lipot.

C’est pourtant ce dernier qui a pris la parole au nom de ce parti politique fondé en avril 1948 par Ruben Um Nyobe ayant érigé le monument. Il est également apparu au côté de Jean Nkuété, le secrétaire général du Comité central du RDPC (au pouvoir) et représentant personnel du président de la République, lors du dévoilement de la plaque commémorative dudit monument.

D.M.

Lire aussi :

Malgré la réhabilitation de Beleguel Nkot, Bapooh Lipot se considère toujours comme le dirigeant légal de l’UPC

Partis politiques : Atanga Nji battu pour la deuxième fois au tribunal

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.