Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le SDF désapprouve Josuah Osih au sujet de la pétition adressée au Congrès américain

Le SDF désapprouve Josuah Osih au sujet de la pétition adressée au Congrès américain

Paru le mardi, 16 mars 2021 15:23

Alors qu’il se félicitait des retombées de la pétition qu’il a co-signée avec 62 autres députés, l’honorable Josuah Osih est appelé par son parti, le SDF, à se désolidariser de cette action. Pour le parti d'opposition, la résolution de la crise anglophone doit passer par un dialogue inclusif au parlement.

Le Social Democratic Front, l’un des principaux Parti d’opposition au Cameroun, a indiqué qu’il désapprouve la démarche de son 1er Vice-président, Joshua Osih  en ce qui concerne sa participation à la signature d’une pétition adressée au Congrès américain au sujet de la crise anglophone.

Cette décision a été prise par Comité Exécutif du parti qui s’est tenu le 13 mars 2021 à Yaoundé. Elle concerne également tous les autres députés SDF signataires de la pétition dont l’honorable Njong Evaristus, député de Boyo dans la région du Nord-Ouest.

 « (Le NEC ndlr) désapprouve les signataires de la pétition écrite au Congrès américain par certains membres de l'Assemblée nationale, dont le 1er Vice-président national du Parti, l'Honorable Joshua Osih, et leur demande de faire en sorte, avec la même vigueur, que le Parlement de la majorité obèse du RDPC et le Chef de l'Etat amènent le problème anglophone à la discussion au Parlement. Dans le cas contraire, les députés du SDF, signataires de cette pétition, devraient retirer leurs signatures », renseigne la note signée par le Président national du SDF John Fru Ndi.

La décision du SDF arrive alors qu’il y a moins d’une semaine, le Député Osih s’est félicité du bon fruit de cette action. Selon lui, elle aurait ouvert la voie à une enquête sur des personnes soupçonnées de financer les insurgés de la crise. Notons que la pétition objet de la discorde a été signée par 63 députés pour apporter des clarifications sur la crise anglophone, et adressée à l’administration et au Congrès américains.

Avant même que le parti ne donne son avis sur la question,  l’Honorable Jean Michel Nitcheu, lui aussi député du Parti s’est désolidarisé de ses collègues. Dans une tribune qu’il a publiée le 25 février, le parlementaire accuse ses camarades du parti qu’il qualifie d’égoïstes.

 « Je marque mon étonnement devant la démarche de certains collègues députés signataires qui semblent se soucier de leurs intérêts personnels, égoïstes et égocentriques, au détriment des populations du nord-ouest et du sud-ouest. À date, l'Assemblée nationale n'a jamais débattu de cette question en séance plénière. Encore moins l'inscrire à l'ordre du jour d'une seule session parlementaire » a-t-il écrit.   

Une position que partage également l’honorable Benilde Djeumeni, député SDF. La décision du SDF réaffirme sa position officielle au sujet de la crise anglophone. Le Parti demande depuis 2016 que la question soit débattue au parlement pour que soient trouvées les solutions adéquates. Les députés du SDF ont d'ailleurs bloqué toute une session parlementaire en novembre 2017 pour exiger l'inscription de la crise anglophone à l'ordre du jour.

V.N.A

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.