Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Présidentielle 2025 : le SDF prépare un conclave de ses cadres pour janvier 2022

Présidentielle 2025 : le SDF prépare un conclave de ses cadres pour janvier 2022

Paru le jeudi, 16 décembre 2021 06:36

Les membres du Comité Exécutif National (NEC, en anglais) du Social Democratic Front (SDF) vont se retrouver le mois prochain au siège du parti à Yaoundé. Toutefois, Jean Tsomolou, le secrétaire général, n’exclut pas que cette réunion se tienne dans une autre ville. Il n’est non plus exclu que cette rencontre soit reprogrammée quelques jours après la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, qui se jouera au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

« Ce n’est pas une réunion au forceps pour régler une crise qui secoue en ce moment le parti. Pas du tout. Il s’agit bien d’une réunion ordinaire », précise Jean Tsomolou. Ce dernier balaie du revers de la main cette rumeur persistante dans certains cercles politiques, qui annonce une réunion de crise vitale pour la survie du parti.

Guéguerre… de chapelles

Cette rumeur n’est par contre pas le fruit d’une simple imagination. Pour cause, en interne, on assiste à une véritable guerre de chapelles entre le premier vice-président Joshua Osih et le patron du parti dans la région du Littoral, Jean-Michel Nintcheu. Le second a même demandé l’expulsion du premier lors d’une récente rencontre du NEC, qui s’était terminée en queue de poisson.

Cette bataille à fleurets mouchetés est loin d’être terminée. L’arbitrage de John Fru Ndi, le président national, qui s’oppose clairement à l’expulsion de Joshua Osih, n’a rien arrangé. Mais cette cuisine interne a peu de chance de revenir au centre des débats pendant le prochain NEC. Par contre, l’avenir du parti obsède au plus haut point les responsables du SDF. Le parti veut revenir au-devant de la scène politique après avoir crashé dans les urnes en 2018, à l’issue de la dernière élection présidentielle remportée par Paul Biya, le candidat sortant. Joshua Osih qui portait les couleurs du parti de la balance à cette élection a terminé à la quatrième place avec 3,36 %, derrière Maurice Kamto. Pire, derrière Cabral Libii, un novice en politique venu de la société civile. Une véritable contre-performance pour un parti habitué à la deuxième place depuis le retour au multipartisme en 1992.

2025 en orbite

Pour se démarquer à nouveau du peloton, le SDF pense déjà à 2025. « Si on s’en tient au calendrier, la prochaine élection présidentielle se tiendra en 2025. Nous n’avons pas souvent préparé ces élections. Cette fois, nous voulons faire différemment », fait savoir Jean Tsomolou.

Lors de la prochaine rencontre des membres du NEC, la prochaine élection présidentielle, prévue en 2025, fera l’objet d’une attention particulière. Prioritairement, il sera question de réfléchir à la meilleure manière d’inscrire plus de militants sur les listes électorales. Avant cette élection, le SDF doit réussir à taire toutes les querelles internes lors du prochain congrès qui se tiendra en 2023. Il n’est donc pas exclu que cette échéance s’invite au menu du prochain NEC. Surtout que le secrétaire général est convaincu qu’il faut mettre en place un mécanisme de travail avant la tenue de ce congrès, pendant lequel le chairman John Fru Ndi devra décider s’il quitte la tête du parti ou alors s’il brigue un autre mandat.  

Pour terminer, le NEC souhaite parachever le renouvellement des structures de base du parti. Les cadres souhaitent aussi discuter de la proposition d’un code électoral consensuel élaboré par une plateforme de sept partis d’opposition. Le SDF est représenté dans cette plateforme par Joshua Osih.      

Michel Ange Nga Atangana

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.