Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Quelques jours après le lancement du mouvement Servir, le père Ludovic Lado annonce le début des adhésions

Quelques jours après le lancement du mouvement Servir, le père Ludovic Lado annonce le début des adhésions

Paru le mercredi, 17 janvier 2024 09:46

C’est dans une vidéo de 2 minutes que le père Ludovic Lado (photo) a appelé les chrétiens camerounais à adhérer au mouvement Servir, qu’il a lancé au début de cette année. « Maintenant, il faut passer à l’action », a lancé le père jésuite. Qui s’est pressé d’ajouter que même un non chrétien peut adhérer à Servir s’il est prêt à s’inscrire sur les listes électorales, à aller à voter et pour finir à prier pour que « le Cameroun renaisse des cendres de la mauvaise gouvernance en 2025 », comme l’indique le père Ludovic Lado.

Depuis la sortie de cette vidéo, le mouvement Servir est scruté de prêt par l’opinion, qui attend de voir si les adhérents se bousculent. Le fondateur de Servir, lui, fait savoir, dans sa vidéo, que l’enthousiasme est perceptible depuis le lancement. Malgré cet enthousiasme, Éric Leonel Loumou, associé gérant du cabinet Orin Consulting, spécialisé dans le conseil politique, qui est par ailleurs très proche des milieux chrétiens catholiques et membre de l’Opus Dei, doute toutefois que cet enthousiasme puisse se traduire par des adhésions en masse dans la population chrétienne à cause de la personnalité du père Ludovic Lado.

« Ludovic Lado est prêtre, mais il ne se prive pas de critiquer l’église. Quoi qu’on dise ça ne joue pas à son avantage. La preuve, le clergé regarde de loin le mouvement Servir, aucun prêtre ou même évêque ne l’a suivi ou encouragé. Il ne faut donc pas s’attendre à des adhésions en masse », analyse Éric Leonel Loumou.

Michel Ange Nga

● E-Arnaques


● Fact Cheking