Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : trois « généraux » séparatistes tués lors de l’opération « Kumbo Clean »

Crise anglophone : trois « généraux » séparatistes tués lors de l’opération « Kumbo Clean »

Paru le jeudi, 17 juin 2021 02:39

L’armée vient de boucler 30 jours d’opération dans le département du Bui, région du Nord-Ouest. Au cours de cette opération menée par le colonel Charles Alain Matiang, plusieurs séparatistes ont été « neutralisés ».

« De nombreux terroristes ont été neutralisés, mais malheureusement nous avons également perdu 4 hommes lors de l’opération et certains ont été blessés », a révélé le général de bridage Valère Nka, commandant de la 5e région militaire interarmées à qui était présenté le bilan de l’opération « Kumbo Clean », ce 15 juin dans à Kumbo, chef-lieu du département du Bui.

 Parmi les hommes armés tués figurent trois chefs de milices : « general Spider », « general Thunder de Kikaikom », et « general Abakwa de Meluf ». Le commandement de la 5e région militaire annonce par ailleurs que le « general No Pity », l’un des plus farouches chefs de milice, est en fuite.

L’armée a récupéré auprès des séparatistes armés, 5-AK47, 10 vélos, des breloques, des équipements utilisés pour produire des explosifs improvisés, des pistolets de fabrication danoise et du carburant de contrebande.

Le bilan du « Kumbo Clean » a été une autre occasion pour le général Valère Nka de rappeler que « le département du Bui s’est avéré être l’épicentre de ce que nous appelons la lutte ambazonienne ici dans la région du Nord-Ouest ». C’est dans cette région qu’a été enregistrée une recrudescence des attaques à l’engin explosif improvisé ces dernières semaines.

Il est à noter que l’opération « Kumbo Clean » intervient après d’autres opérations notamment les 3 missions de l’opération « Bui » depuis juin 2020. En février dernier, la mission « Ngoke-Bui » a duré huit jours et a permis la destruction de huit camps séparatistes à Kumbo, Verkovi, Yelum, Nkor et Tatum.

L.A.

Lire aussi :

Crise anglophone : les milices séparatistes plus actives dans les départements du Lebialem, du Bui et de la Momo

Crise anglophone : malgré l’accalmie, le Bui préoccupe toujours l’armée

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.