Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Pension de l’ancienne Première dame : Aminatou Ahidjo se désolidarise d’Alice Nkom

Pension de l’ancienne Première dame : Aminatou Ahidjo se désolidarise d’Alice Nkom

Paru le jeudi, 17 septembre 2020 10:29

« Une compatriote camerounaise a cru devoir attirer l’attention sur madame Germaine Habiba Ahidjo, ma mère », écrit Aminatou Ahidjo, la fille de l’ancien président de la République Ahmadou Ahidjo, le 16 septembre 2020.

L’actuelle présidente du conseil d’administration du Palais des congrès de Yaoundé, un établissement public administratif, poursuit : « Cette initiative aussi louable qu’elle soit n’engage que son auteur et n’a jamais reçu l’approbation de notre maman ». Elle précise que Mme germaine Habiba Ahidjo « a toujours vécu dans la discrétion et aspire à continuer à vivre dignement ».

A pratiquement cent ans, « il est normal qu’elle ait des soucis de santé. Sa grande famille et ses proches l’entourent pour l’aider à les surmonter et s’assurent qu’elle reçoit les soins dont elle a besoin », enfonce-t-elle.

Elle réagit ainsi à un plaidoyer de Me Alice Nkom pour le paiement de la pension de la veuve du premier président camerounais. Sur ABK radio, émettant depuis Douala, l’avocate a déclaré le 14 septembre : « Elle est encore vivante et est de plus en plus fatiguée. Il faudrait lui permettre de terminer ses jours dans des conditions nobles ». Me Alice Nkom a déclaré avoir initié une procédure pour que la veuve d’Ahmadou Ahidjo rentre dans ses droits.

« La démarche de Me Alice Nkom est maladroite et populiste. Le président Ahidjo ayant été réhabilité à travers une loi d’amnistie, il s’agit d’abord de savoir si son traitement d’ancien président a jamais été acté par les finances publiques. Si tel n’est pas le cas, il s’agit simplement d’engager une démarche administrative, plutôt que cette danse de Saint-Guy devant la Première dame. Parce que ce n’est pas une aide, mais un droit », oppose un ancien journaliste.

D.M.

Dernière modification le jeudi, 17 septembre 2020 10:30

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.