Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Suisse et le Canada condamnent les récentes violences

Crise anglophone : les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Suisse et le Canada condamnent les récentes violences

Paru le mercredi, 17 novembre 2021 12:47

Quatre des missions diplomatiques accréditées au Cameroun ont condamné la nouvelle flambée de violence dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest où un conflit séparatiste fait rage depuis 2017. Dans des tweets du 15 novembre, les ambassades des Etats-Unis et de Suisse, et les Hauts commissariats de Grande-Bretagne et du Canada ont condamné les « attaques contre les civils au Nord-Ouest et au Sud-Ouest - en particulier les enfants et les étudiants – en utilisant des engins piégés ou à balles réelles ».

Ces représentations diplomatiques déplorent également les menaces de mort proférées contre les dirigeants de la société civile travaillant pour trouver des solutions à la crise. « Nous réitérons la nécessité d’un dialogue continu et élargi pour rassembler les parties prenantes et s’attaquer aux causes profondes », insistent les chefs de mission.

Cette sortie intervient alors que l’on note une recrudescence de la violence dans ces régions. Le 11 novembre dernier à Bamenda, une fillette de 7 ans a été tuée par un policier. Ce dernier avait tiré pour tenter d’arrêter un conducteur qui avait refusé d’obtempérer. En octobre, un drame quasi similaire s'est déroulé à Buea.

A côté des bombes artisanales posées par des groupes séparatistes et ayant déjà fait un mort et des blessés civils parmi lesquels des étudiants à l’université de Buea, l’armée et les milices continuent de se livrer des affrontements meurtriers.

Le 13 novembre dernier, non loin de Bamenda, un groupuscule séparatiste a tué huit éléments des forces de défense et de sécurité dans une embuscade. Et depuis le mois de septembre, dans leur traque du « general No Pity », un redoutable chef de milice, l’armée a déjà éliminé plusieurs combattants séparatistes.

L.A. 

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.