Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Guerre ouverte entre Nintcheu et Osih au sujet de la succession de Fru Ndi

Guerre ouverte entre Nintcheu et Osih au sujet de la succession de Fru Ndi

Paru le jeudi, 18 mars 2021 15:22

Déjà affaibli par la crise anglophone et d’autres facteurs externes, le SDF pourrait cette fois se diviser de l’intérieur. La cause, une guerre de succession qui oppose deux cadres du Parti, tous deux pressentis pour occuper le poste de chairman au départ de l’actuel Président et fondateur, John Fru Ndi.

Le 11 février dernier, le Président du Social Democratic Front (SDF), Ni John Fru Ndi a annoncé sa retraite politique après 31 ans de lutte contre le pouvoir de Paul Biya. Si dans sa communication, l’opposant politique n’a pas donné la date officielle de son retrait, déjà au sein du parti, la course au fauteuil de Chairman est lancée.

Sans surprise, 2 noms sont cités comme favoris. D’un côté, l’honorable Josuah Osih, premier vice-président du Parti et de l’autre Jean Michel Nintcheu, également député et représentant du Parti dans la région du Littoral. Ce dernier ne cache plus ses intentions d’accession au sommet du SDF.

«A partir du moment où le Chairman va décider de ne plus être candidat, je vais me lancer. Voilà le seul préalable …  J’y pense tous les jours. Je pense que je dois être candidat parce que j’ai une mission à accomplir à la tête de mon parti, une mission de sauvegarde, une mission de service public. Une mission qui va permettre au SDF de retrouver son véritable couloir de l’opposition radicale », a déclaré l’homme politique dans une radio le 16 mars.

Cette sortie médiatique a été l’occasion pour Nintcheu de présenter sa vision du Parti et son plan de campagne qu’il annonce tout en opposition de celui de son adversaire.

Le débat récent sur la pétition au sujet de la crise anglophone est un exemple. A ce sujet, alors que Nitcheu accuse Osih d’avoir pactisé avec l’ennemi RDPCiste, Osih lui a indiqué qu’il trouvait déplorable le fait que son concurrent veuille utiliser la guerre  pour se positionner politiquement par rapport à des échéances futures en interne.

Plus qu’une simple guerre d’opinion, les enjeux sont énormes. On craint au sein du SDF que l’affaire finisse en scission dans un scénario où le vaincu et ses adeptes décideraient de se désolidariser du Parti. De plus, entre l’échec à la dernière présidentielle, la crise anglophone et l’arrivée du MRC dans la baitaille politique, le SDF est affaibli.

Pour l’instant, il est difficile de dire pour qui penche la balance. D’autant plus que le silence du Chairman sur ce sujet ne laisse aucune place aux pronostics. Il faudra donc attendre le départ officiel de Fru Ndi pour savoir qui sera le prochain président du Parti de la balance. Là encore, la chronologie des évènements toujours inconnue entretient le mystère. 

Vanessa Ngono Atangana

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.